Kawtef : Le manifestant à la pancarte lors de la visite de Macky Sall convoqué par la police de Kaolack(Photo)

0

« On peut emprisonner une personne mais pas ses idées. » C’est par cette affirmation que le jeune Bécaye Niang a amorcé son texte publié sur sa page Facebook.

Le 8 août dernier, lors de la dernière visite du président de la république Macky Sall pour présenter ses condoléances suite à la disparition du Khalif de Médina Baye, Cheikh Tidiane Ibrahim Niass, cet étudiant, membre d’un mouvement dénommé MASK (Mouvement And Suxali Kaolack), avait pris son courage à deux mains pour se draper en couleur rouge, munis de deux pancartes en mains où on pouvait lire les phrases suivantes : « Monsieur le président on ne vous dit pas la vérité, Kaolack va mal ! » et « Regardez par ici, voici la réalité. »

Ce 15 septembre, cinq (5) agents du commissariat de police de Ndorong se sont présentés à son domicile pour lui donner une convocation à laquelle il devra répondre ce mercredi 16 septembre à 11 heures. Trouble coïncidence, car une tournée économique du président de la République dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine, a été annoncée pour les 19 et 20 septembre prochain.

Très déterminé dans son combat, Becaye Niang a réitéré son engagement à lutter jusqu’au bout. » Nous prenons à témoins l’opinion nationale et internationale, pour dire que tout ce qui arrivera à notre camarade, l’Etat sera désigné entièrement responsable car tout citoyen a le droit de manifester et d’exprimer sa liberté d’expression dans le respect et la légalité, comme le stipule la Constitution. Nous dirons aux gens qui sont animés par la mauvaise foi politique et qui sont mus par leurs intérêts crypto-personnels que ce ne sont pas des menaces ou des intimidations qui vont nous faire reculer car nous sommes déterminés pour le changement de notre chère Kaolack et rien peut nous dévier de ce chemin« , a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.