Révélations choquantes des « mères meurtrières » : « Pour ne pas faire honte à ma famille, j’ai préféré étrangler mon bébé… »

0

Au Sénégal, malgré sa criminalisation, ne fait pas reculer certaines mères, soumises dès fois à la pression des parents adultérins.

Au Sénégal, l’infanticide est devenu par la force des choses assez banal et Rewmi y a consacré un dossier.

Avec des témoignages terrifiants, les mères tueuses reviennent sur les crimes commis. Selon le journal, la dénommée a coupé le cordon ombilical avec une paire de ciseaux avant de noyer l’enfant « indésirable ».

Le second témoignage montre le cynisme de Sagar, qui, « pour ne pas faire honte à sa famille », a préféré étrangler son bébé.

Étranglement et amant

Le modus operandi de ces meurtrières consiste la plupart du temps à des étranglements. Comme l’atteste Founé qui avoue avoir étranglé son bébé « jusqu’à ce qu’il perde le souffle ». Sa « collègue » A.Mbodji a tué, parce que c’est son « amant qui l’a enceintée ». Ce qui est une honte à l’en croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.