Voici pourquoi Mourinho a pris sa retraite de footballeur à l’âge de 24 ans

0

Le coach de Tottenham ne supporterait pas qu’un joueur fournisse seulement les mêmes efforts que lui dans ses jeunes années.

Jose Mourinho avoue qu’il était un joueur paresseux et agaçant, le type de joueur dont il se débarrasserait immédiatement lors d’un transfert gratuit maintenant qu’il est un manager performant.

Le Portugais, un milieu de terrain peu distingué à l’époque où il jouait, a été interrogé sur les commentaires de Baltemar Brito, son coéquipier à Rio Ave entre 1980 et 1982.

Brito, qui faisait également partie des équipes d’entraîneurs de Mourinho à l’Uniao de Leiria, Porto et Chelsea, a laissé entendre dans une interview que son collègue était agaçant, qu’il râlait beaucoup et qu’il était paresseux à l’époque.

Mais plutôt que de contester cette évaluation, le Portugais, qui a connu beaucoup plus de succès en tant qu’entraîneur, était tout à fait d’accord lorsque les déclarations de Brito lui ont été révélées lors de la conférence de presse des Spurs avant d’affronter Burnley samedi.

« Moi, en tant que joueur ? Correct, absolument correct », a-t-il déclaré à propos des commentaires de Brito.

Interrogé sur ce que Mourinho le manager ferait avec Mourinho le joueur, l’entraîneur de 57 ans a donné une réponse honnête.

Il a répondu : « Je ne le ferai pas jouer. Je ne le ferai pas jouer du tout. C’est une évidence. J’aurai proposé [aux autres clubs] de le prendre ! Prenez-le gratuitement ! »

Brito avait expliqué que Mourinho, contrairement à la croyance populaire, ne manquait pas de talent.

Mais il ressentait que l’état d’esprit de Mourinho le tirait vers le bas, en racontant à Bleacher Report : « Il avait de grandes capacités, mais ce qui l’a peut-être empêché de briller, c’est qu’il avait déjà une vie bien rangée à l’époque – sa mère était enseignante, son père, entraîneur.

« Nous avions l’impression que le football était comme un passe-temps pour lui.

« Bien qu’il aimait y jouer, il était un peu paresseux, il ne travaillait pas aussi dur qu’il aurait dû le faire physiquement. Il faisait ce qu’il avait à faire et c’est tout. Il ne faisait pas d’effort supplémentaire.

« Il voulait la vie facile, avoir la balle à ses pieds ; il n’était pas prêt à aller à la guerre pour cela. C’est peut-être cela qui l’a empêché d’être un meilleur footballeur.

« Je ne pense pas qu’il soit venu à Vila do Conde pour jouer, mais plutôt pour passer du temps dans un club de la ligue portugaise, avoir cette expérience et aussi tuer du temps pendant que ses projets universitaires étaient en suspens.

« Il n’était pas là pour se battre pour une place dans l’équipe – il n’avait pas cette ambition.

« Mourinho a marqué beaucoup de buts pour les réserves. Il demandait toujours le ballon. Quand on ne lui passait pas le ballon, il râlait beaucoup – il  était un peu agaçant sur le terrain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.