Exclusif -Coup de maître : Macky Sall affaiblit l’opposition et agrandit sa majorité

0

Le Président de la République Macky Sall a réussi un coup de maître. Il a divisé l’opposition et agrandi sa majorité. Avec le dernier remaniement ministériel, il a pu pécher les gros morceaux en nommant Idrissa Seck à la tête du Conseil économique, social et environnemental, et en faisant entrer deux autres membres du parti de ce dernier dans le gouvernement, en plus d’Oumar Sarr, ex-coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais, et Président du Parti des libéraux et démocrates/And Suqali (PLD/AS), lui aussi ministre.

Au poker, on aurait dit que le Président de la République Macky Sall a véritablement réussi son coup. Il a pêché dans la mare de gros poissons, laissant ainsi l’opposition groggy. Le Président de la République Macky Sall n’a ainsi laissé dans la mare que les petits poissons. De petits poissons. Qui sont en ce moment ces partis dans l’opposition et qui n’arrivent pas à lui tenir tête ?

Certainement pas Me Abdoulaye Wade devenu vieux et son PDS affaibli par de nombreux départs. Me Abdoulaye Wade a lui-même participé à l’affaiblissement du PDS en voulant imposer son fils Karim Wade comme son successeur à la tête de ce parti. Ce qui a valu au PDS de connaître de nombreux départs. Au grand profit de Macky Sall qui réussit petit à petit à reconstituer toute la grande famille libérale naguère au PDS, autour de sa personne.

Avec un PDS affaibli, qui pour avoir ce grand poids pour se mettre devant le Président Macky Sall ? Certainement pas Ousmane Sonko. Un homme politique trop pressé d’accéder au sommet au point de commettre toutes sortes de bêtises. Ousmane Sonko, afin de s’affirmer, entre e conflit tous ceux qui peuvent lui porter ombrage dans son aventure pour espérer être Président de la République du Sénégal. Passons le pouvoir, mais des membres de l’opposition, de la société civile, des chefs religieux et coutumiers, Ousmane Sonko s’en prend à tout le monde. Il va se mordre les doigts !

Nous en venons maintenant aux grands rigolos regroupés au sein du Congrès de la renaissance démocratique (CRD). Des individus franchement particuliers. Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo devraient cependant apprendre à monter d’autres spectacles. Sinon, au final, ils ne pourront plus faire rire les Sénégalais. Tout ce qu’ils ont appris à jouer, c’est de lancer des contrevérités sur les affaires Total et Pétro-Tim.

Résultat des courses, malgré tout le tintamarre, Macky Sall a réussi à changer la donne. La peur a changé de camp. Cette actuelle opposition est loin et très loin du Palais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.