Les révélations de El Hadji Diouf sur sa relation avec Aliou Cissé «entre Aliou Cissé et moi»

0

El Hadji Diouf est maître dans l’art du dribble. Même si celui-ci était un peu prévisible, le coup de rein servi à la presse sur sa relation avec Aliou Cissé confirme tout son talent. A la place d’un tacle attendu, il a servi une passe décisive.

L’ancien international sénégalais, connu pour ses dribbles et ses changements de direction, n’a rien perdu de son talent. Mais ses feintes sont de plus en plus prévisibles. A l’image de celle-ci. On la voyait venir. Le jour de la Tabaski, la photo de El Hadji Diouf avec à ses côtés Aliou Cissé autour d’une table chez Babacar Ngom, fondateur et président du groupe Sedima, était sur le net. Cette rencontre semble porter ses fruits. El Hadji Diouf, d’habitude très critique envers le sélectionneur national, change de casaque. Il a revêtu le maillot de l’unité nationale pour plaider l’union sacrée autour de Aliou Cissé. Pour lui, la critique est le lot quotidien de tous les entraîneurs.

«Je crois qu’il (Aliou Cissé) a les épaules et la tête pour pouvoir assumer ses choix. Il n’a pas un métier très facile. C’est comme le Président de la République ou le maire. Ils sont critiqués. Mais est-ce que lorsqu’on sera à leur place, on fera mieux? On veut un Sénégal uni où les gens sont ensemble. Notre rôle, c’est de soutenir le Président, les maires, les députés», conseille-t-il.

Il a ainsi décidé d’apporter tout son soutien au coach. «Aliou est un ami. C’est vrai qu’à un moment donné, on n’était pas d’accord. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre. On va se voir pour aider le football sénégalais», promet-il. El Hadji Diouf assistait samedi à la finale de la coupe du maire de la commune de Tassette, Mamadou Thiaw, par ailleurs secrétaire exécutif du programme national de développement local (Pndl).

A l’occasion, l’ancien international sénégalais et double ballon d’or africain, dans son costume de rassembleur, est revenu sur le différend entre Aliou Cissé, entraîneur de l’équipe nationale et Mayacine Mar, directeur technique national (Dtn), évoqué dans la presse après la réunion d’évaluation de la Can 2019 tenue par le comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football au mois de septembre dernier. «Je n’ai pas de commentaire à faire. L’heure est au rassemblement. S’il y a des querelles, il faut les arrêter. Ces jeunes (les Lions) n’ont pas besoin de cela. Ils ont besoin d’être concentrés» pour atteindre les objectifs. El Hadji Diouf fera remarquer que l’équipe nationale du Sénégal a un groupe qui peut lui permettre de gagner la coupe d’Afrique. «Mais pour la coupe du monde, on n’est pas encore prêts. C’est pourquoi je dis qu’il faut aller étape par étape. Il faut gagner la coupe d’Afrique d’abord et après, on parlera de la coupe du monde», recommande-t-il.

«Il ne faut pas perturber Sadio Mané»

Sur un autre registre, El hadji Ousseynou Diouf, ancien international Sénégalais, s’interdit de comparer son passage à Liverpool (Angleterre) avec celui de Sadio Mané. «On n’est pas dans les comparaisons. Sadio Mané est en train de faire sa route. Je suis très content pour lui. Le problème, ce n’est pas qui a mieux fait en équipe nationale ou à Liverpool. Il ne faut pas le perturber», signale-t-il. Pour El Hadji Diouf, ce sont deux générations différentes.

«J’ai fait rêver. Sadio est en train de faire rêver. Ce qui est important, c’est de voir un fils du pays s’éclater dans la vie, donner du bonheur à son pays», dira-t-il. Il juge que Sadio Mané fait partie des meilleurs joueurs du monde. Et s’il n’est pas cité parmi le top 10, c’est parce qu’il est noir. «Etre Africain est un handicap. A la place de Sadio ou Salah, je ne regarderais même pas si je suis dans le top 10 ou le top 100. L’essentiel, c’est de marquer son époque et il l’a fait. Les gens jugeront. Le plus important, c’est qu’il soit heureux de faire ce qu’il a envie de faire», confie-t-il. El Hadji Diouf confie que Sadio Mané a de beaux jours devant lui. Il l’encourage à aller de l’avant avec l’équipe nationale. «L’essentiel, c’est de les encourager. On a une très belle équipe. Il faudra que tout le monde reste concentré pour gagner des titres», recommande-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.