Magal Porokhane, Kazourajab, Appel De Yoff : L’Etat Prend Des Mesures Contre Le Cornavirus

0

Travailler à tuer la rumeur nocive par une mise à niveau des professionnels des médias mais aussi à travers une sensibilisation des populations. En perspective de grands événements religieux qui se profilent et qui drainent du monde, le ministre de la santé a renforcé le dispositif d’alerte et de veille.

L’inquiétude est réelle pour les événements religieux qui se préparent sur le territoire national, dont le Magal de Porokhane, le Kazourajab, l’appel de Seydina Limamoulaye. Pour ces rendez-vous religieux qui refusent du monde, le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr a demandé à tous les acteurs et pèlerins d’être extrêmement vigilants.

C’est ainsi que le ministre de la santé et de l’action sociale va se rendre dans ces foyers religieux pour échanger avec les guides religieux et leur demander de lancer un appel à l’endroit des fidèles pour un meilleur comportement contre le Coronavirus.

Abdoulaye Diouf Sarr qui mettait en place, avec l’ossature de base du comité national de gestion des épidémies, un ensemble de dispositifs pour contrer dans l’effort et la vigilance la propagation du Coronavirus, estime qu’au niveau national, nous devons redoubler d’effort et être plus vigilants, ajoutant qu’un ensemble de dispositifs a été mis au point au niveau de la surveillance, de la riposte, de la détection et de la prise en charge.

Sur l’évolution de la situation de lutte contre le Coronavirus, le ministre a abordé la question des étudiants sénégalais de Wuhan, estimant important le travail abattu par la cellule de suivi psychologique à travers le point fait sur sa relation avec ces compatriotes. Le ministre d’informer d’ailleurs que les étudiants ont repris les cours en ligne.

Sur les dispositifs pris au niveau des frontières, les équipes sont en extrême surveillance et vigilance au niveau des portes d’entrée du pays : aéroports, Ports mais aussi au Niveau des frontières terrestres, estime le ministre qui annonce dans la foulée la préparation de deux réunions importantes dont l’une, co-présidée avec son homologue du tourisme et des transports aériens pour in- former les hôteliers. Il en fera de même, autour d’un petit-déjeuner, avec les patrons de presse et journalistes qui sont spécialisés en santé afin de tuer la rumeur nocive.

Ayant pris part à la réunion d’urgence de Bamako sur la nécessaire d’une riposte commune sous régionale, Abdoulaye Diouf Sarr estime que l’Afrique doit aussi se concerter et avoir une stratégie cohérente pour échanger des expériences réussies et ainsi avoir, sur certains aspects, une synergie d’actions.

(Journal KRITIK)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.