Sa femme refuse de coucher avec lui, il se déchaîne sur elle et l’envoie aux urgences

0

Au village de Yoro Wallo, une singulière scène de violence conjugale est sur toutes les lèvres. Boubacar Mballo a sauvagement bastonné son épouse, A. Mballo 23 ans qui lui a refusé un rapport sexuel. Le mari cueilli a été déféré au parquet de Kolda.

Les solides et sacrés liens du mariage qui unissent le couple, Boubacar Mballo à son épouse, Awa Mballo ont accusé un sacré coup. Ce, après avoir été éclaboussé par une scène de violence conjugale insolite. De la quintessence de leur différend, il s’avère que Boubacar Mballo 34 ans avait sauvagement bastonné son épouse Awa, au motif que celle-ci lui avait refusé un rapport sexuel.

Et dire que le couple est parent de trois enfants, souvent témoins de pareilles scènes de ménage. Une lamentable assiduité qui avait vu la dame Awa Mballo quitter momentanément le domicilie conjugal à cause des violences qu’elle subissait. Une médiation avait alors été mise en branle pour la convaincre de revenir sur sa décision et rejoindre son foyer. Un retour célébré avec faste par son époux. Une belle ambiance qui va faire long feu. La nuit tombée, le mari belliqueux qui s’est retiré dans sa chambre avec sa dame a voulu que celle-ci sacrifie à son obligation conjugale. L’épouse lui a opposé un refus, prétextant qu’elle avait ses menstrues. Un argument que le mari ne pouvait accepter. Tenant malgré tout à partager un moment d’intimité avec sa femme, Boubacar Mballo est entré dans une colère noire. Il s’en est suivi une vive altercation, ponctuée par une violente bagarre à une heure indue de la nuit. Boubacar va sauvagement bastonner son épouse qui n’a dû sont salut qu’à la prompte intervention du voisinage. Le lendemain, la dame qui ne pouvait ni marcher ni parler, sera conduite au district sanitaire de Vélingara où elle a été admise en hospitalisation pour subir des soins intensifs.

Une fois tirée d’affaire, Awa Mballo a déposé une plainte devant le délégué du Procureur local. Les pandores de la brigade de gendarmerie de Vélingara sont saisis d’un soit transmit pour enquête et arrestation. Boubacar Mballo est ainsi cueilli. Entendu, il a nié les faits, jurant ignorer l’origine des blessures de sa femme. Au terme de sa détention légale, il a été déféré au parquet de Vélingara pour coups et blessures et violences et voies de faites.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.