Tivaoune rend un dernier hommage à Sidy Lamine Niass !

By Sunubuzzsn.com / Published on mardi, 11 Déc 2018 13:09 / No Comments

A l’instar de tous les foyers religieux du pays, Tivaouane n’a pas été en reste, après Touba, Ndiassane, Thiénaba, Yoff Layène, entre autres. Serigne Maodo Sy Dabakh, frère du Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a représenté la famille Sy à la présentation de condoléances.

Ce n’est pas seulement les populations démunies qui pleurent la disparition de Sidy Lamine Niass, président-directeur du groupe Wal Fadjri décédé, mardi 04 décembre dernier. L’ensemble des chefs religieux et coutumiers regrettent le rappel à Dieu de celui qu’ils surnomment le réconciliateur. Le dernier à compatir à cette perte douloureuse est Serigne Maodo Sy Dabakh, frère du Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour. Le marabout qui revisite les rapports séculaires existant entre les deux familles, loue l’esprit d’engagement de Sidy Lamine Niass sur tous les plans. «Les bienfaits de Sidy Lamine sont reconnus par tout le monde. Il est courageux, honnête et engagé sur tous les plans. Je suivais toutes ses émissions. Je suis venu représenter la famille Sy. Je parle au nom du Khalife général des Tidiane, Serigne Babacar Sy Mansour. Il est notre guide. J’ai vécu avec Salma Niass, petite sœur du défunt au Caire, dans les années 1960 à 1964. Il était un homme bien. C’est un don de Dieu», témoigne Serigne Maodo Sy Dabakh, venu présentait les condoléances de la famille Sy de Tivaoune. «Il a joué un grand rôle sur le rapprochement des familles religieuses. Il a défendu tout le monde, notamment les sans voix, les faibles. On partageait beaucoup de choses. J’étais proche de lui. Il me demandait mon avis sur beaucoup de ses projets», poursuit-il.

gettyimages-1131337580-1024x1024-620x400-150x150 Tivaoune rend un dernier hommage à Sidy Lamine Niass !Lire aussi : Attentat en Nouvelle-Zélande : hakas et cérémonies poignantes en hommage aux victimes

Regrettant la disparition du mollah de Sacré-Cœur, le marabout invite tout le monde à se plier à la volonté divine. «Dieu est le créateur de la vie et la mort. Il l’a rappelé dans son Coran. Acceptons sa décision. Elle est suprême. Sidy est parti, mais il n’est pas mort. Il a laissé une œuvre monumentale», renseigne-t-il. A en croire Serigne Maodo Sy Dabakh, les rapports entre Mame Khalifa Niass et ElHadij Malick étaient très huilés. Et que, lui-même a, deux fois, rêvé de sa rencontre avec le père du défunt Sidy Lamine. «J’ai rêvé, à deux reprises, rencontrer Mame Khalifa Niass, dans les années 80. Au cours de mes rêves, on avait discuté sur beaucoup de sujets, le tarikha tidiane, ses rapports avec Mame Elhadji Malick Sy, etc. Je l’aime de tout cœur. Je l’adore. La date de son décès n’est pas éloignée de celle de Serigne Ababacar Sy et de Serigne Mansour Sy. Dans les années 60, Al Makhtoum et Cheikh Hamed Iyane Thiam étaient une référence pour les jeunes», a-t-il laissé entendre.

MADICKE-NIANG-150x150 Tivaoune rend un dernier hommage à Sidy Lamine Niass !Lire aussi : Le Sargal de Madické Niang à son amour Tata Khoudia (photos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open Modal

?>