Violences policières à Gadaye : Ousmane Sonko s’indigne et met en garde

0

Lors des affrontements qui ont eu lieu à Gadaye, entre la police et des populations, victimes de démolitions de leurs maisons, Ousmane Sonko s’est indigné, ce mardi, des violences policières exercées sur des femmes.

« Les images insupportables de policiers exerçant une violence inouïe et disproportionnée sur de pauvres femmes désarmées, inoffensives et n’opposant aucune résistance, sont inacceptables. De faibles mamans, épouses, sœurs, filles. Leur reste-t-il donc quelque chose d’humain à ces agents », se demande le leader de Pastef.

« L’usage de la violence illégitime chez nos forces de défense et de sécurité semble institutionnalisée et légalisée. À force de la relativiser et d’en chercher des explications, nous contribuons tous à la pérenniser », dénonce-t-il.

Toutefois, lance le leader de Pastef,  « nous interpellons donc les hauts responsables de la police et de la gendarmerie, car ces agissements répétés et inqualifiables leur sont directement imputables. Qu’ils prennent leur disposition pour doter ce pays d’agents de sécurité au service du peuple, consciencieux de leur mission et recourant de manière responsable et mesurée à la force publique contre les citoyens », rapporte pressafrik.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.