Voici la footballeuse disqualifiée parce qu’elle a deux se*es (photos)

0

C’est ce qu’on appelle hermaphrodite. Au Ghana, Holali Ativor est obligée d’abandonner ses rêves dans la carrière de footballeuse depuis la divulgation d’une affaire relative à son « troisième pied » qui ne cesse de pousser.

La footballeuse a été recalée cette semaine de l’équipe nationale féminine du Ghana qui prépare un tournoi en Turquie le mois prochain. Aux nouvelles, elle possède deux sexes. Et sa mère confirme.

« Ils ont renvoyé ma fille parce qu’elle possède deux organes reproducteurs. Quand elle est venue au monde, elle avait un vagin. Puis au fil des années, son pénis est également apparu », révèle Victoria Ativor, la mère de Holali sur Happy FM, une radio locale et relayé par Ghanasoccernet. « Elle a 20 ans et toute sa vie, elle s’est toujours vue comme une fille. Nous avons déjà essayé d’enlever le pénis en vain. Aidez-nous », a t-elle lancé.

Avec l’éclatement de cette affaire, Holali qui évolue depuis le début de la saison avec Kumasi Sports Academy aura du mal à figurer dans le championnat féminin.

Cette révélation sur la footballeuse a d’abord été considérée comme de simples rumeurs, car une nouvelle a éclaté selon laquelle, elle avait été évincée du camp de l’équipe senior de football féminin les Black Queens, après avoir découvert qu’elle était une hermaphrodite ayant une vulve et un pénis, à la fois. Lorsque la nouvelle sensible a éclaté, la plupart des gens ont fustigé la source de l’histoire qui émanait de la base de Kumasi, Light Fm qui sollicitait des fonds pour la joueuse. Elle s’est toujours sentie fille et désire le rester.

La mère de Holali lance donc un appel à ses compatriotes : « Je vais implorer les Ghanéens de venir à mon aide pour qu’elle puisse être opérée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.