Fatou Thiam «diazaka» s’en prend à Ousmane Sonko et Clédor Sène

0

Fatou Thiam, présidente du mouvement Alliance libérale pour l’unité et la République (Alur), a fait face hier à la presse, dans sa base de Saint-Louis, entourée de ses militants et sympathisants. L’ancienne députée libérale, qui approuve la démission d’Aliou Sall de la Cdc, s’en est prise vertement aux opposants, notamment Ousmane Sonko, à qui elle demande d’éclairer lui aussi les Sénégalais sur son immense patrimoine foncier.

Fatou Thiam approuve la décision d’Aliou Sall de démissionner de la Direction générale de la Caisse des dépôts et consignations. Pour elle, c’était la meilleure décision, vu le contexte. «Je ne défends pas le maire de Guédiawaye, mais plutôt les intérêts du Sénégal.(…). Aliou Sall a été acculé et je trouve normal qu’il se démette de ce poste nominatif. Cela montre sa grandeur et son esprit d’homme d’Etat», a martelé l’ancienne députée. Qui est d’autant plus heureuse pour la démission d’Aliou Sall qu’elle «mettra à l’aise le chef de l’Etat» et va «permettre à la justice de tirer tout au clair». Commentant la sortie d’El Hadji Hamidou Kassé, qui a mis le pouvoir dans tous ses états, Fatou Thiam s’est montrée sans pitié. «El Hadji Kassé s’est trompé lourdement; il a agi en lâche. Le chef de l’Etat ne doit pas être entouré de ces types d’individus», soutient-elle.

«Sonko doit éclaircir son patrimoine foncier au lieu de tromper le peuple»

A peine lâche-t-elle Kassé que Fatou Thiam s’en prend aux opposants, qu’elle accuse d’avoir instauré «un débat politique» au lieu d’un «débat d’experts» autour de nos ressources naturelles. Très virulente avec les adversaires politiques de son allié Macky Sall, la présidente d’Alur cible particulièrement Ousmane Sonko, à qui elle demande de balayer d’abord devant sa maison. «Il doit éclaircir son patrimoine foncier, au lieu de tromper le peuple», dit-elle.

Lire aussi:
Audio interview- Macky Sall le président se prononce sur les rapts et meurtres d’enfants, le ZLEC et son bilan
Et comme pour corroborer ses propos, elle affirme que le leader de Pastef «a un immeuble de 200m2 en location derrière le Cices, d’autres maisons sont mises sous prête-nom». Portant clairement des accusations, elle affirme que Sonko «s’est enrichi de manière illicite».
«Clédor Sène doit raser les murs…Mamadou Lamine Diallo, le fou du village, Thierno Alassane Sall voue une haine viscérale à Macky Sall»

Mieux, elle trouve que l’opposant «est un danger réel pour la cohésion nationale et doit être poursuivi pour haute trahison». Clédor Sène en a aussi pris pour son grade. Fatou Thiam lui demande tout simplement de «raser les murs», pour avoir été impliqué dans l’assassinat de Me Sèye. Quant à Mamadou Lamine Diallo, elle le qualifie de «fou du village», qui aurait attribué un permis d’extraction d’or à son épouse, en 1997, quand il était conseiller du Premier ministre.

A ses yeux, «Abdoul Mbaye ne mérite que mépris», lui qui a contresigné les décrets d’approbation des contrats de Frank Timis, avant de les dénoncer sur tous les toits après sa séparation avec Macky Sall. Idem pour Thierno Alassane Sall, qui, à son avis, voue «une haine viscérale» à Macky Sall. Cela après que ce dernier l’a empêché de négocier avec des sociétés de son choix, pour ensuite encaisser des commissions ou bonus. En définitive, n’accordant aucun crédit aux propos des opposants, Fatou Thiam trouve qu’ils sont juste «aigris» devant les résultats probants de la gouvernance Macky Sall.

Mbaye THIANDOUM

jotaay.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok