Tycco Tatoo réagit:”Dama Ko wakh mou Dioutou rek, après…”

By Sunubuzzsn.com / Published on jeudi, 10 Jan 2019 14:33 / No Comments

De son côté, Djibril Ndiogou Diop alias Tyco a nié les faits. Il a confié : « j’ai reçu un appel téléphonique de quelqu’un qui disait quitter Rufisque pour m’amener une cliente. C’est ainsi que je lui ai indiqué ma nouvelle adresse. A leur arrivée, elles m’ont appelé une deuxième fois et je les ai guidées jusqu’à mon appartement où ma femme a discuté avec elles du prix. La fille voudrait faire deux tatouages, l’un sur les deux fesses et l’autre au niveau du mollet gauche, ce qui prendrait beaucoup de temps. J’ai demandé à la fille d’enlever son pantalon et son slip ainsi. Elle était d’accord et s’est mise à 4 pattes pour l’exécution du tatouage ». Sur une question de savoir s’il a tenté de violer la dame, il a rétorqué : « je n’ai pas tenté de la violer. Je lui ai juste demandé de s’accroupir à 4 pattes devant moi pour que je puisse bien faire le tatouage ». Affaire à suivre.

2017-01-25-piege-par-une-dame-element-de-la-s-r-tyco-fait-de-graves-revelations-150x150 Tycco Tatoo réagit:"Dama Ko wakh mou Dioutou rek, après..."Lire aussi : (Vidéo) Les révélations de Tyco Tattoo : “Des fois Damay tatouer awra di am envie…”

Accusé d’avoir tenté de violer la femme mariée WardaAttam, une cliente qu’il devait tatouer sur une partie de ses fesses, «Tyco Tatoo» a encore des démêlés avec Dame justice, lui qui avait été condamné en 2017 à 1 an de prison dont 1 mois ferme, pour publication et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Djibril Ndiogou Dieng, de son vrai nom, devait comparaitre hier devant le juge de la barre des flagrants délits de Dakar pour tentative de viol, violences et voies de fait, coups et blessures volontaires. Mais, son audience a été renvoyée au jeudi 17 janvier prochain pour la comparution de la plaignante. Il croupit en prison depuis décembre dernier.

On dirait que le célèbre tatoueur connu sous le pseudonyme de Tyco est un habitué du prétoire. Condamné en janvier 2017 à 1 an de prison, dont 1 mois ferme, pour publication et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs par le tribunal de grande instance de Dakar, Djibril Ndiogou Diop alias Tyco a encore des démêlés avec Dame justice. Placé sous mandat de dépôt depuis décembre dernier, il est accusé cette fois-ci de tentative de viol, violences et voies de fait, coups et blessures volontaires sur la dame mariée Warda Attam. Il devait comparaitre, hier, devant la barre des flagrants délits de Dakar. Mais, l’affaire a été renvoyée au jeudi 17 janvier prochain pour la comparution de la présumée victime, Warda Attam. Selon les déclarations de cette dernière, elle a payé 100.000 F pour se faire tatouer sur une partie des fesses par Tyco. Après lui avoir versé ladite somme, la dame Attam l’a rejoint dans la chambre où elle devait être nue durant cette séance de 1h-30mn. Condition acceptée par la dame. Qui révèle sur procès-verbal : «je suis restée à quatre pattes devant lui durant 1h-30 mn. A un moment donné, j’ai senti qu’il a tenté de me pénétrer», explique Warda Attam. Qui poursuit en soutenant que son agresseur sexuelTyco était torse nu, avec comme unique vêtement un caleçon. Pour sa part, le tatoueur a réfuté les faits. Se défendant, il a attesté avoir enlevé son t-shirt pour éviter de se salir avec l’encre. C’est selon lui ce geste qui a fait paniquer la dame, qui s’est rhabillée avant de s’en ouvrir à l’ami de son mari, Ama Dème, qui l’accompagnait. Ce dernier en est venu aux mains avec le tatoueur Tyco. Avant que l’affaire n’atterrisse en justice.

Cheikh Moussa SARR

Tagged as:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open Modal

?>