Demande d’asile aux Nations Unies: Aminata Badiane sur la short-list, qui a peur qu’elle parle?

0

Aminata Badiane en passe d’être exfiltrée? La question vaut son pesant d’or. Leral a l’information selon laquelle elle figure dans une liste que partage plusieurs institutions dont l’Onu, la Commission des droits de l’Homme, l’Union européenne et la cour de justice de l’Union européenne, estimant qu’elle n’est plus en sécurité au Sénégal. Seulement, comment a-t-elle fait pour être sur la liste des personnes en danger? Qui la protège ?

Aminata Badiane, à elle seule, elle ne serait capable de figurer sur la liste de personnes en danger.
Sur la liste figurent deux femmes, la birmane Aung San Suu Kyi et Aminata Badiane

« Il y a plusieurs listes d’hommes politiques, de journalistes, de militants en danger dans le monde, mais, sur cette liste, je ne pense pas que ce soit Amina Badiane qui ait demandé qu’on y appose son nom. Mais plutôt une personne

qui a peur que ses secrets soient divulgués. Donc, si la police met aux arrêts Amina, cette personne serait dénoncée à coup sûr. Sur la liste, il y a 17 personnes qui sont des personnalités publiques, Premier ministre et célébrités persécutés dans leur pays d’origine pour avoir exprimé leur liberté d’expression« , a fait savoir la source de Leral.

A en croire l’informateur de Leral, « figurer sur cette liste, c’est avoir l’asile dans certains pays

de l’Union européenne, aux Usa et certains pays du Proche-Orient. Si un de ces pays accepte, on vous exfiltre du Sénégal en douce, sans que personne ne le sache. Elle doit avoir le bras long pour avoir une personne qui a accès à la base et qui peut l’inscrire comme une personne en danger« .