Escroquerie portant sur 7 millions : une « Léna Guèye » lourdement condamnée, la victime fait un aveu de taille

0

Escroquerie portant sur 7 millions : La fausse Léna Guèye lourdement condamnée, la victime fait un aveu de taille
De son vrai nom Nafy Diagne alias “Fa”, la fausse Léna Guèye de la série “Infidèles” a été condamnée, hier lundi, à deux ans d’emprisonnement, dont trois mois ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Née en 1997 et domiciliée à Guédiawaye, elle a été reconnue coupable des faits d’escroquerie portant sur 7 millions FCFA au préjudice du commerçant Fallou Guèye.

Adepte de chair fraîche, le sieur Guèye s’est fait avoir dans cette sordide affaire de mœurs. Émigré établi en Italie, il a perdu plus de 7 millions de nos francs dans le seul but de coucher avec Léna Guèye, actrice de la série “Infidèles”.

En effet, rapporte Rewmi Quotidien, dans sa livraison de ce mardi, Fallou Guèye a fait la connaissance de Nafy Diagne alias “Fa” courant mois de février dernier.

Sur ces entrefaites, celle-ci lui propose une partie de jambes en l’air avec Léna Guèye moyennant la somme de 200.000 francs.

Après avoir encaissé ledit montant, Fa pose un lapin à sa victime qui attendait tranquillement l’actrice dans un appartement, sis à la Cité Mixta.

Malgré cela, M. Guèye continue d’envoyer d’importantes sommes d’argent à sa supposée proxénète, laquelle imitait par la suite la voix de l’ex-épouse de Balla Gaye 2 au bout du fil.

Arrêtée par les éléments du commissariat des Parcelles Assainies, Nafy Diagne balance ses complices en l’occurrence Dieynaba Bathily dite Diallo Bâ et Marième Diallo.

Inculpées pour des faits d’escroquerie et d’usurpation d’identité, les prévenues ont été jugées hier lundi, par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Condamnée pour des faits d’abus de confiance en 2019, Nafy Diagne déclare qu’elle entretenait une relation amoureuse avec la partie civile.

“Je l’ai connu par l’entremise de Dieynaba Bathily. Il m’a offert la somme de 2.219.000 francs et deux portables (iPhone X Max et 7 plus). Mais je ne lui ai jamais parlé de Léna Guèye”, conteste-t-elle.

Née en 1989 et domiciliée à Ouest-Foire, Marième Diallo soutient qu’elle n’est mêlée ni de près ni de loin aux activités délictuelles de son amie.

“Fallou m’a une fois envoyé 350.000 francs via orange money sur instruction de Nafy. Cette dernière m’avait dit que son compte est plafonné. Après cette transaction, il m’a offert 50.000 francs”, informe-t-elle.

Même son de cloche pour Dieynaba Bathily dite Diallo Bâ qui a reconnu avoir couché avec Fallou Guèye en contrepartie de la somme de 50.000 francs.

Interrogé à son tour, Falllou Guèye soutient qu’il a été marabouté par les prévenues. “J’ai perdu plus de 7 millions FCFA. Alors que je n’ai jamais offert 1 million à ma mère”, regrette-t-il.

Avant de poursuivre : “Ces filles sont des lesbiennes. C’est Nafy Diagne qui imitait la voie de Léna Guèye au bout du fil. Je faisais tout ce qu’elle me demande. Après plusieurs faux bond à Dakar, elle m’a payé un billet pour le Maroc la veille de la Tabaski. Une fois là-bas, j’ai su que j’ai été berné”.

Prenant la parole, le conseil de la partie civile a réclamé la somme de 8 millions FCFA, à titre de dommages et intérêts.

Dans son réquisitoire, le maître des poursuites a requis trois ans d’emprisonnement, dont un an ferme contre Nafy Diagne. Concernant ses coprévenues, il a sollicité la relaxe.

Les avocats de la défense ont par ailleurs, plaidé le renvoie des fins de la poursuite. Pour Me Alioune Badara Ndiaye, la partie civile est homme volage. Au lieu d’aider ses parents ou d’épouser une femme, fustige-t-il, il couche avec des filles.

Après avoir écarté le délit d’usurpation d’identité, le juge a condamné Nafy Diagne alias “Fa” à deux ans d’emprisonnement, dont trois mois ferme.

Quant à ses acolytes, elles ont récolté une peine de deux ans, dont un mois ferme. En plus de cette sanction pénale, elles doivent solidairement payer à la partie civile la somme de 7 millions FCFA.