Kawtef : Engrossée par le jeune frère de son défunt mari, Aminata Sow tue son bébé

0

Engrossée par le jeune frère de son défunt mari, Aminata Sow, ne voulant être la risée du public, a tout simplement ôté la vie à son nouveau-né. Arrêtée par la gendarmerie de Coki, elle a été traduite devant la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Louga et condamnée aux travaux forcés.

Mére de 4 enfants, cette veuve d’une trentaine d’années poursuivie pour infanticide a plaidée non coupable.

“L’enfant était mort-né et je l’ai enveloppé dans un drap”, a niée l’accusée qui avait pourtant reconnu les faits à l’enquête préliminaire et à l’instruction. Les hommes du commandant saisis par le maire de pétté Ourack, après la découverte macabreuse du bébé, avaient arrêté et auditionné la mise en cause. Elle déclarait :  “Je filais le parfait amour avec le jeune frère de mon défunt mari. Pour éviter d’être la risée de mon entourage, mais surtout de m’attirer les foudres de mon père, j’ai caché mon état à toute ma famille. Et après 9 mois de grossesse, j’ai accouché toute seule dans ma chambre sans assistance le 2 février passé. J’étais seule à la maison. Après j’ai mis le nouveau né dans un sac”.

Selon le représentant du ministère public, « Qu’elle ait tenté de dissimuler sa grossesse, en se refusant des visites prénatales, mais surtout par crainte de son père qui voulait la donner en mariage à un autre, prouve à suffisance qu’Aminata Sow a tué son nouveau-né ». Aussi a t’il requis les travaux forcés que lui accordera la chambre criminelle, sous la houlette du président Madické Diop.

(Avec sanslimitesn)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok