Guinée : La nouvelle demande des Nations unies à la junte

0

En visite de travail en Guinée, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel a souhaité que les civils reviennent au pouvoir dans un délai « raisonnable » en Guinée. Dans des propos rapportés par RFI, il s’est toutefois réservé de donner un délai, indiquant que c’est aux Guinéens de décider de cette transition qui sera accompagnée par son organisation et ses partenaires de l’UA et de la Cédéao.

Mahamat Saleh Annadif a rencontré tour à tour les nouvelles autorités guinéennes, les diplomates accrédités en Guinée et les chefs des principaux partis de l’opposition au régime de l’ancien président Alpha Condé. « Nous leur avons passé un message simple, pour dire simplement que nous voulons les écouter, qu’est-ce qu’ils pensent de l’avenir de leur pays, quelle transition ils

veulent pour leur pays, afin que nous puissions les accompagner pour que la Guinée sorte de là », a-t-il fait savoir.
Le diplomate onusien a aussi rencontré l’ancien président guinéen sans dire le contenu de leur entretien. « Nous avons rencontré effectivement le président Alpha Condé, nous nous sommes assurés de sa sécurité, de sa santé. Il se porte bien », a-t-il ajouté.

S’agissant de la durée de la transition qui préoccupe les Guinéens, Mahamat Saleh Annadif a dit que l’ONU n’avait

pas d’exigences. « La durée de la transition sera celle que déciderons les Guinéens eux-mêmes. Nous sommes en concertation avec la Cédéao et jusque-là nous avons dit que nous voulons une durée raisonnable, mais la durée raisonnable dépend des Guinéens eux-mêmes ».
Avec L’Asnews