Le risque encouru par la garde rapprochée d’Ousmane Sonko en cas de rébellion

0

La garde rapprochée d’Ousmane Sonko risquerait gros si jamais elle tentait de se rebeller contre des forces de l’ordre dans l’exercice de leur mission. Le Code pénal Sénégalais détaille les sanctions qui pourront peser sur elle dans le cas d’espèce.

D’après le pénaliste Iba Barry Camara, si une rébellion menée par plus de trois personnes s’opère contre des forces de l’ordre dans l’exercice de leur mission, les concernés risquent un emprisonnement de 02 à 5 ans. Si dans la rébellion, il est trouvé par devers les mutins des armes, les mis en cause encourent le double de la peine.

Toujours selon Iba Barry Camara, si dans la rébellion contre les forces de l’ordre, il est constaté une mort d’homme, les mis en cause encourent une peine de 10 ans ferme d’autant plus que la situation pourrait être assimilée à un homicide volontaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok