Les révélations de Bakary Cissé: “El Hadji Diouf écarté de son vrai rôle”

0

El Hadji Ousseynou Diouf écarté de son vrai rôle dans la tanière,” t’elle est la conviction de Bakary Cissé. Le journaliste a fait  des révélations de taille lors de l’émission Jakaarlo de la TFM, vendredi dernier. D’attaque, le journal au quotidien sportif, Record, n’a pas hésité à pointer du doigt « les failles » du sélectionneur national des Lions, Aliou Cissé révélant d’ailleurs la mise à l’écart de El Hadji Diouf.

 

« Le cas El Hadji Diouf est un sérieux problème parce qu’il n’est pas intégré dans les vestiaires. C’est le conseiller du Président de la FSF. Il n’a peut-être pas le même rôle que Jules Bocandé qui était le coordinateur de la sélection, mais dès l’instant qu’il s’entraine avec les joueurs. Il doit aussi être dans les vestiaires au lieu de s’habiller en civile et d’être dans les gradins pendant les matchs. », a recommandé Bacary Cissé.

Les verités de Ferdinand Coly

Sur le quotidien Stades, le latéral droit des Lions de la Génération 2002 a donné son avis sur ce système. « Je l’ai toujours dit : le système à 3 défenseurs ne m’enchante pas. Cela n’engage que moi. Il y a des gens fans de ce système. Les grandes équipes prennent du temps pour travailler normalement dessus pour le maîtriser. Imaginez que nous rencontrions des équipes beaucoup plus aguerries ou qui ont les mêmes qualités que nous ? », a lâché Ferdinand Coly. « Maintenant, je pense que Aliou Cissé et son staff vont tirer les conséquences. Aussi, les joueurs doivent aussi être en mesure d’animer ce que le coach propose. Sur le terrain, on voit qu’il y a des incompréhensions », ajoute-t-il.

Coly ne s’en prend pas seulement à Aliou Cissé. Pour lui, ,que ce soit en 3-5-2 ou 4-4-2, les joueurs doivent mouiller le maillot pour faire marcher le système. « Les Joueurs doivent se rebeller, bien vrai que c’est le coach qui propose un système. Il y a souvent des discussions sur le choix du système que ce soit en 3-5-2 ou 4-4-2. On dit souvent le coach, mais parfois aussi il y a les joueurs aussi. Ils doivent prendre aussi leurs responsabilités. Et c’était l’occasion de voir beaucoup de joueurs. Ce n’est pas évident avec beaucoup de joueurs, parce qu’il faut du temps pour la cohésion« , a souligné Ferdinand Coly.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok