Aliou Sall : Des proches de la Première Dame aux sources d’une cabale

0

Les révélations de BBC sur Aliou Sall continuent de défrayer la chronique. Selon Enquête qui cite La Lettre du Continent, des proches de la Première Dame, en logique de positionnement, gagneraient à voir le maire de Guediawaye et frère du chef de l’Etat noyé dans le pétrole et ainsi sortir des lambris dorés de la République.

Rififi dans le clan Faye/Sall

« Règlement de comptes au sein du clan Sall ». Ainsi est titré un article (631 mots) de la Lettre du Continent qui, selon le journal Enquête, a dévoilé les personnes qui, au sein de la galaxie présidentielle, veulent tuer politiquement le frère du Macky Sall. Mieux, ces adversaires de Aliou seraient très proches de la Première Dame, Mariéme Faye Sall.

D’après la LC, des proches de Marème Faye Sall sont dans une logique de positionnement qui exclut la possibilité, pour eux, de voir Aliou Sall traîner dans le périmètre. Ils auraient même contacté des membres de l’opposition, dont le Pds, pour réclamer une enquête parlementaire sur l’attribution des permis gaziers à Frank Timis.

Pression médiatique…

Le journal ajoute également que des organes de presse ont été tuyautés, dans le but de faire écarter Aliou Sall du jeu politique. Le frère du président de la République a même dû renoncer à son ambition de briguer la vice-présidence de la Banque africaine de développement (Bad) à Abidjan.

Retour sur les faits

Pour rappel, Aliou Sall a démissionné de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), institution financière qu’il dirigeait depuis septembre 2017, trois semaines après avoir été mis en accusation de corruption dans un reportage de la BBC à propos de la gestion du pétrole et du gaz au Sénégal. La pression s’est accentuée avec des manifestations d’opposants et de la société civile pour réclamer la «transparence» des contrats liés à l’exploitation du gaz et du pétrole. Macky Sall a dénoncé une «tentative de déstabilisation» du pays. Aliou Sall, 49 ans, est l’un des trois frères du chef de l’État, qui a aussi une sœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.