Sonko-Mamour : Le juge pour la condamnation ou la relaxe

0

L’affaire Aliou Sall s’est éclipsée, excepté les huées de ce dimanche, au profit de la Can, de l’arrestation de Guy Marius Sagna et Adama Gaye et de l’affaire Sonko-Mamour. Et, cette semaine, les 94 milliards secouent encore le pays. Ce problème de gouvernance est revenu au-devant de la scène, avec la bataille médiatique que se livrent la Commission d’enquête parlementaire et Ousmane Sonko.

Mamour Diallo blanchi, le Patriote Sonko persiste dans ses accusations. Et, de dénégations à dénégations, d’accusations à accusations, le débat passionnant et passionné, va se trancher auprès du juge. La voie indiquée pour une bonne opinion. C’est le souhait des parties concernées. Pour Sonko, dès cette semaine, en attendant Mamour qui en avait émis le vœu au début des travaux de la Commission parlementaire.

Laquelle a perdu du temps, faute de base juridique ? Toujours est-il que les Sénégalais sont, en partie, restés sur leur faim de vérité. Le parlement est-il la voie et la voix indiquées pour diligenter ce problème de gouvernance? Pourquoi pas l’Ofnac, la Cour des comptes, l’Ige, comme préconisé par Alioune Tine ? Même si ces organes de contrôle peinent à pérenniser leurs rapports et que notre système de régulation semble mal armé.

C’est dire que la clarification étant impérative, la suite judiciaire éclipserait ce paradoxe qui pousse les Sénégalais à s’interroger sur le fonctionnement des institutions. Notre justice dernièrement taxée d’injuste, le sort des justiciables se scellent plus dans les grand’places, les réseaux sociaux qu’à la barre.

Que cette justice arbitre le différend sur la base d’une enquête impartiale, que le juge tranche en toute impartialité, pour tuer toute suspicion. La condamnation ou la relaxe ne peut résulter que d’une décision judiciaire. L’opinion publique s’en satisfera !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok