Prince averti Ama Balde : « Dofoul khamna Modou Lo bou baakh »

0

L’état de catastrophe naturel étant levé au Sénégal, le sport peut reprendre ses droits. La lutte, sinistrée par la pandémie, a commencé à s’organiser. Le promoteur Prince va organiser sa premier journée le 3 avril.

La lutte a repris ses droits pour le grand bonheur des amateurs et téléspectateurs. Le huis clos dans les stades étant agité, a été finalement abandonné. Désormais le public pourra assister aux séances de lutte en respectant les mesures barrières. Le port du masque ainsi que le mètre de distance doivent être respectés dans les arènes Sénégalaises. « C’est une bonne chose » a jugé le promoteur Prince.

Ce 3 avril 2020, il va lancer sa saison de lutte en organisation une compétition sans frappe.
Dans cette vidéo, le promoteur revient sur les préparatifs de cette manifestions sportives et sur l’avenir de la lutte sans frappe. « La culture est tellement en nous qu’on ne peut distinguer ce qui naturel et culturel.
La lutte simple est pure culture. C’est pourquoi je commence toujours par une journée de lutte simple » a déclaré Prince.

A la question de savoir comment faire respecter les mesures barrières aux supporters, Prince a une astuce bien à lui : Il maîtrise son public et joue sur sa sensibilité. « On nest plus en état de catastrophe naturel mais la pandémie est toujours là. Les supporters Sereer sont connus pour leur discipline. Je demande à chaque amateur qui fera le déplacement de rester les gestes barrières. Je pense qu’avec eux on na pas besoin d’un service d’ordre. Ils vont les respecter correctement » a déclaré le promoteur qui pense pouvoir réussir là où son homologue Palla Mbengue a échoué.

« A la première journée de Palla, tous les détails n’étaient pas prêts. C’est pourquoi on a noté des impairs. Mais ça ne sera pas le cas pour le 3 avril. Nous avons droit à 10 mille personnes dans le stade et nous allons le respecter » a-t-il dit pour finir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok