Ralliement, Macky vise Mimi Touré ?

0

En politique, l’ambition n’est pas un délit“, mais les erreurs se paient cache aussi. Mimi qui s’était  prononcée sur la question du troisième mandat, en rappelant au Président de la République Macky Sall certaines de ses déclarations en arrière a été limogée il ‘y ‘a quelques temps.  r, des négociations secrètes seraient entamées entre Macky et Mimy.

Mimi pourrait rejoindre le camp présidentiel.

Selon nos sources, des négociations secrètes sont en train de se dérouler entre le Président de la République Macky Sall et Aminata Touré. Nos sources proches du Palais se veulent optimistes quant à l’issue de ces négociations secrètes. Le cas Mimi Touré est sur le point d’être résolu. Et Mimi Touré pourrait même rejoindre le cercle restreint du Président de la République Macky Sall. Ce qui serait une victoire pour la « Dame de fer » devenue à un certain moment une épine aux pieds du Président de la République Macky Sall. Mimi Touré fait incontestablement partie de ceux qui au Sénégal, il vaut mieux les avoir avec soi que contre soi. L’on peut considérer qu’après les retours annoncés de de Amadou Ba et de Aly Ngouille Ndiaye, que le cas Mimi Touré se retrouve sur la table du « Deal ». La « Dame » de fer n’a pas totalement dit Oui, pas totalement non aussi. Elle serait actuellement en train de peser le pour et le contre.”  soutient metrodakar.

 

Depuis son limogeage, fidèle à sa réputation, celle qui fut Premier ministre de septembre 2013 à juillet 2014 fait davantage parler d’elle qu’au cours des 18 derniers mois, évitant de prononcer le nom de Macky Sall lors de son discours d’adieu ou martelant, lors d’une conférence virtuelle, que le deuxième mandat de son mentor ne pouvait qu’être le dernier.

“Le chef de l’État nomme aux fonctions civiles et militaires, conformément aux prérogatives que lui accorde la Constitution. Cela n’appelle pas de commentaires particuliers de ma part : c’est cela la vie politique et la vie tout court, et les éventuels ressentiments personnels doivent rester personnels. Les hommes et les femmes passent, les institutions demeurent. Et j’ai adressé mes remerciements au chef de l’État dans les formes que recommande la courtoisie républicaine. Tout le reste n’est qu’animation journalistique.” rassure t’elle.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok