Seydi Gassama se préoccupe des Goorjiguène : ” On ne peut pas accepter qu’ils soient torturés, lynchés ou traqués”

0

Seydi Gassama est claire et net dans ses propos. ” On ne peut pas accepter qu’ils soient torturés, lynchés ou traqués” a déclaré le coordonnateur de Amnesty Sénégal pour défendre les “homos”. 

C’est une position assumée qui se veut claire. Seydi Gassame, le coordonnateur général de Amnesty international de la section Sénégal, s’est expliqué sur les “homosexuels”. C’était ce mercredi matin. Amnesty international présentait un rapport. Seydi Gassama a ainsi invité les autorités à arrêter la “surenchère et la démagogie”. Il se veut claire : “La constitution du Sénégal protège tous les sénégalais, protège le droit à la vie de tous les citoyens sénégalais. Même l’Etat ne peut pas prendre la vie de quelqu’un. La constitution protège tous les sénégalais contre la torture et les traitements cruels inhumains et dégradants. Tous les sénégalais sont protégés et cette protection n’exclut aucune catégorie de personne”.

Avant de préciser sa pensée : “les autorités doivent prendre leur responsabilité car on ne peut pas accepter que les homos soient torturés, lynchés ou traqués. Le droit à la vie est garanti par la constitution. Nous demandons à l’Etat de respecter la constitution en protégeant tous les citoyens”.

Seydi Gassama a précisé qu’il ne mène pas de combat pour la légalisation de l’homosexualité. “C’est d’ailleurs une campagne qui serait vaine et sans succès” a-t-il précisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok