Paix en Casamance : « prêt à négocier », Salif Sadio pose une condition – Sunubuzz
Connect with us

Société

Paix en Casamance : « prêt à négocier », Salif Sadio pose une condition

Published

on

Salif Sadio serait “prêt à négocier”, pour la paix en Casamance. Une information de Alain Yoro Mballo, lors d’une conférence sur le processus de la paix en Casamance, qu’il animait à Paris. Toutefois, explique le journaliste correspondant de RFI en Guinée Bissau, le chef rebelle a posé une seule condition.

Selon Alain Yoro Mballo, au micro de la Rfm, “ça fait deux ans que Salif Sadio n’attaque plus. Il a décidé, unilatéralement de faire une trêve. Et cette trêve, il la poursuit encore. Comme il le dit, je prends les populations de Casamance en témoin… Il y a eu une tuerie à Boffa Bayotte, il n’a pas bougé.

J’ai été le voir pour le faire parler, il n’a pas parlé (…) Il attend qu’il ait un interlocuteur, qu’il ait un médiateur crédible. C’est lui qui l’a dit (…) Il dit qu’il attend. Tant qu’il y aura quelqu’un de confiant qui, réellement, est quelqu’un à qui il porte confiance, sérieux et crédible et qui porte le débat, il est prêt à discuter, à mettre tout sur table et à négocier…“

Senego

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Buzz

(Vidéo) Challenge “Aawo” : elles menacent leurs époux : “Koufi Takk Niaareel Danioulay Taal”

Published

on

Il ne manquait plus que çà ! Voici un groupe de femmes “Aawo” qui ne souhaite pas avoir de coépouses. Elles lancent un challenge pour dire qu’elles n’hésiteront pas à immoler leurs époux si ces derniers décidaient d’épouser une autre femme.

Il est désolant de voir que l’acte d’Aida Mbacké, au lieu de servir de leçon pour certains n’à au contraire qu’accentuer le problème de la violence conjugale, jusqu’à tourner en dérision les conditions horrible de la mort d’un père de famille. D’aucuns pensent que pour cela, il faudrait qu’Aida reçoive une punition exemplaire.

Continue Reading

LES + LUS AUJOURD'HUI