SOS – Atteinte du cancer de l’œil : L’histoire triste de Aïda Diop

0

Son joli visage a fini par être défiguré par un vilain cancer de l’œil. Sa douleur au quotidien est insoutenable. Aïda Diop, 26 ans, est clouée au lit par cette tumeur maligne depuis 2016. Sa vie a brusquemement basculé alors qu’elle s’apprêtait à franchir le pas pour entrer dans le monde du travail. Elle venait tout juste de décrocher son diplôme d’aide-soignante après une formation de deux ans. Le destin en a décidé autrement. La demoiselle n’a pas vu les signes annonciateurs de sa maladie. Pourtant, elle s’était même procurée une paire de lunettes croyant qu’elle souffrait de la myopie.

Domiciliée à Mbour Diamaguène-Rond-point Mamadou Diop, Aïda qui vit chez sa grand-mère maternelle, Haby Diallo depuis le bas-âge va subir une opération de son œil droit. Lequel a été finalement extrait. Des moments difficiles de sa vie. Malgré cela, elle espérait reprendre le cours normal des choses avec l’aide d’une prothèse oculaire. Malheureusement, une récidive est vite diagnostiquée. Son espoir s’envole. Pis, la tumeur est devenue plus sérieuse. Elle s’est propagée aux alentours de l’œil. Selon un oncologue, cette étape est appelée la métastase. En effet, le cancer de l’œil prend naissance dans les cellules présentes à l’intérieur ou autour de l’œil. Constituée d’amas de cellules cancéreuses, la tumeur cancéreuse peut envahir et détruire les tissus qui l’entourent.

Chagrinée par la souffrance de sa petite-fille, Haby Diallo ne sait plus où donner de la tête. Ses angoisses sont devenues plus pressantes avec le coût exorbitant des traitements.

Son évacuation au Maroc sollicitée

« Nous avons dépensé beaucoup d’argent pour la soigner, mais la tumeur augmente de jour en jour. Rien qu’avec les factures que nous détenons, le montant s’élève à 3.350.000 FCFA. Maintenant, nous avons décidé de l’emmener à l’étranger et les jeunes du quartier ont pris le dossier en main. C’est ainsi qu’un médecin établi en Maroc a été contacté. Qui, lorsqu’il a étudié les documents médicaux de Aïda Diop nous a renvoyé une facture de près de 10 millions de FCFA. Nous n’avons pas cet argent et le temps nous est précieux. L’état de santé de la petite se dégrade de plus en plus », a-t-elle raconté.

Avant de poursuivre ; « Au début de la maladie, c’est moi qui prenais en charge tous les frais médicaux mais aujourd’hui, je n’ai plus les moyens financiers nécessaires. Les charges sont difficiles à supporter. Je l’avais emmenée à l’hôpital Aristide Le Dantec à Dakar pour la chimiothérapie. Elle l’avait suivie jusqu’à la fin. Par la suite, elle a été transférée à l’hôpital Dalal Diam pour y faire la radiothérapie. Et voilà qu’on me dit que je dois acheter un masque qui doit protéger l’autre œil provenant de la France ».

Aujourd’hui, Aïda et sa grand-mère sont retournées à Mbour. « Les médecins nous ont sommées de rentrer comme s’il n’y avait plus rien à faire. C’est triste ! Depuis, Aïda ne sortait plus de sa chambre et les gens venaient de partout pour la voir. Actuellement, elle internée dans une clinique à Mbour. Elle y reçoit une chimio orale. Je pense que c’est mieux que de rester couchée sur son lit. Nous demandons de l’aide pour son évacuation au Maroc ».

Ainsi, depuis quelques jours, des vidéos de célébrités circulent sur le Net pour demander aux bonnes volontés de venir en aide à la jeune Aïda Diop qui lutte contre cette maladie mortelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.