Sonko président du Sénégal avec 68%, le sondage de Digital Eyes

0

Ousmane Sonko serait président de la République du Sénégal en ce moment si une élection présidentielle avait été organisée. C’est cela principale information du sondage de DIGITAL EYES. Macky aurait 32% d’après cette entreprise spécialisée dans le traitement des données numériques.  

c’est un sondage qui vient réconforter le sentiment des communicants spécialisés en politique. En effet DIGITAL EYES, une entreprise Sénégalaise spécialiste du traitement des données numériques, a fait une étude pour mesurer la perception que les internautes ont entre Ousmane Sonko et Macky Sall. “Notre étude est basée sur la notoriété, la présence d’esprit, la tendance de commentaires positifs, l’acquisition, la fidélisation d’audience et l’analyse d’existant” a détaillé DIGITAL EYES.

Les chiffres donnent 68 % d’impressions positives alors que le président de la République en est à 38 %. Des données qui placeraient le leader des Patriotes en tête. Si Ousmane Sonko a vu sa cote de popularité augmenter, il le doit en grande partie à Adji Sarr. En effet, la plus célèbre masseuse du pays, en accusant le député Ousmane Sonko de viol, l’a rendu populaire aux yeux des populations. Sonko a surfé sur cette plainte pour se faire une santé politique. Il n’a pas cessé de tirer sur Macky Sall à qui il accuse derrière Adji Sarr.

Mis en liberté provisoire et placé sous contrôle judiciaire, Sonko qui a soufflé le chaud et le froid sur sa convocation au tribunal, a sauté sur l’occasion pour se positionner comme le leader de l’opposition. Il est constamment en tournée pour massifier son parti et jeter les bases d’une possible et collaboration de l’opposition. Dans son discours, on reconnait le “politicien, pur produit du système” qui n’a pas l’intention de laisser couler cette affaire qui pourrait lui ouvrir les portes du palais présidentiels. A titre d’exemple, alors qu’il faisait partie des gens qui ont demandé l’audit du fichier électoral et celui du processus électoral, Sonko veut dorénavant aller aux Locales au mois de décembre prochain. Une date impossible à respecter mais que Sonko veut coute que coute respecter !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok