Une histoire de “deum” atterrit au tribunal

0

Karamba Dansokho Aninko borom Djiné yi, le célèbre guérisseur qui fait le buzz sur YouTube a été traîné devant la barre du tribunal des flagrants délits de Mbour.

Il est poursuivi pour collecte de données à caractère personnel et divulgation, de charlatanisme et sorcellerie. En effet, filmer ses patients est une condition sine qua non pour que le guérisseur accepte de vous soigner. Karamba de son vrai nom Cheikh Diop filme ses clients quand il fait ses séances d’exorcisme.
Après, il les diffuse sur sa chaine YouTube KarambaTv.
Un fait que beaucoup de guérisseurs partagent pour dénicher de potentiels clients.
Un jour, il reçoit une cliente A. Samb. Cette dernière en transe et dans ses délires, accuse son ex belle-sœur, A. Anne d’anthropophage.

Mais il était loin de savoir que filmer ses patients pouvaient lui attirer des soucis. D’ailleurs, il risque 6 mois ferme pour avoir divulgué une vidéo où l’on voit sa patiente A. Samb dire que A. Anne est une mangeuse d’âme qui cherche à la tuer depuis 7 ans.

Quand la plaignante a vu la vidéo, elle est tombée des nues. Surtout que ce n’était pas la première fois que A. Samb traitait A. Anne de mangeur d’âmes.

Le guérisseur, pour sa défense, explique que ce n’était pas son souhait de porter préjudice à A. Anne en mettant la vidéo sur YouTube.

“Je n’avais pas l’intention de nuire à qui que ce soit. Je ne me cache pas de ce que je fais. Dès que tu arrives chez moi, on t’explique que mes séances sont filmées et diffusées sur le net”, s’est-il dédouané.

Le juge de lui asséner : “Vous prenez les maladies qui sont à la mode. Les gens pensent que vous pouvez les soigner”.

Il rétorque au tribunal qu’il a toujours exercé le métier de commerçant. Mais les djinns ont voulu lui léguer le savoir de sa grand-mère maternelle.

“J’ai refusé de m’y plier. Les djinns m’ont rendu malade durant 7 ans. C’est quand j’ai commencé à soigner que j’ai été guéri”, indique le guérisseur.

Qui prétend soigner pour aider les gens. Pour se donner une belle presse, il explique que le  ticket de consultation n’est qu’à 5000 francs et d’autres jours il soigne gratuitement.

Appelée à témoigner, A. Samb dément les propos du guérisseur. Elle explique avoir payé pas moins de 105.000 francs allant de la consultation aux talismans.

“J’avais payé 5000 francs pour le ticket, et pour les médicaments j’avais payé 100.000 francs. J’ai accepté d’être filmée parce que j’étais fatiguée. Je ne voyais qu’une chose : me faire soigner. Quand il m’a versé de l’eau, je ne savais plus où je me trouvais. En traitant A. Anne de mangeur d’âme, je ne savais pas ce que je disais”, explique A. Samb.

Pour le maître des poursuites, Cheikh Diop fait dans l’escroquerie et dans l’imposture.
Pis, le prévenu surfe sur le désespoir et le malheur des Sénégalais pour se faire de l’argent.

L’avocat de la partie civile, Me Fadel Fall a réclamé 30 millions de dommages et intérêts. Car l’image de sa cliente a été écornée, salie.

Karamba Dansokho Aninko, le soigneur des Djinns, sera fixé sur son sort le 05 octobre prochain.