VAR – Quand Idy traitait Macky de comploteur : “Macky Sall est le cerveau du complot, c’est lui qui a fait croire que je…”

0

Encore un retournement de situation incroyable suite au discours du désormais “ami de Macky Sall” qui a pris publiquement position.

Selon ses dires, rapportés par sunubuzz, Sonko est le responsable des heurts en cours un peu partout dans le pays. Idy ajoute aussi que le président Macky Sall a autre chose à faire que de fomenter des complots.

VAR: Quand Idy, encore opposant, traitait Macky Sall de comploteur !

Dans cette vidéo archive que sunubuzz vous propose de découvrir en exclusivité, le même idrissa Seck, a nommément traité Macky Sall de comploteur et de responsable de la détérioration de ses relations avec Abdoulaye Wade, président à l’époque.

Décidement, en politique, tout est une question de contexte au Sénégal. Découvrez les propos de l’actuel président du CESE.

Dans une sortie rendue publique ce samedi 06 mars, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a pris la parole pour réagir sur l’affaire Ousmane Sonko – Adji Sarr qui défraie la chronique au Sénégal. Idrissa Seck lave Macky Sall de tout soupçon de complot dans cette “sordide affaire” et atteste que “le chef de l’Etat n’a pas le temps de conduire un opposant plusieurs fois à Sweet Beauté, ni de fomenter de sordides activités qui seraient passées dans ce salon de massage”.

J’observe de façon privilégié et au quotidien les activités de Macky Sall

“A partir de ma station de Président du Conseil économique, social et environnemental, j’observe de façon privilégié et au quotidien les activités de son Excellence monsieur le président de la République. Je l’ai vu se battre de façon titanesque pour que le peuple sénégalais soit parmi les premiers en Afrique à recevoir le vaccin même au prix d’effort budgétaire incommensurable. Je l’ai vu plaider avec autorité auprès de ses collègues du G7 pour que la solidarité internationale à l’endroit de l’Afrique soit à la hauteur des enjeux pour venir à bout de cette pandémie qui révèle notre commune vulnérabilité  humaine (…) Je l’ai vu donner des instructions pour qu’il n’y ait plus de retard dans le paiement des bourses à nos étudiants. (…) Je le vois quotidiennement préparer avec soin son mandat en 2022 à la tête de l’Union africaine. En conséquence de tout ceci j’atteste, j’affirme qu’il n’a pas le temps de conduire un opposant plusieurs fois à Sweet Beauté, ni de fomenter de sordides activités qui seraient passées dans ce salon de massage”, a dit le président Idrissa Seck.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok