Les populations du village de Fallou Sène bloquent la route et déversent leur colère – Sunubuzz
Connect with us

Actualités

Les populations du village de Fallou Sène bloquent la route et déversent leur colère

Published

on

Les populations du village de Fallou Sène bloquent la route et déversent leur colère

La journée d’hier (15 mai) a été longue et pénible pour les étudiants et les forces de l’ordre. Des affrontements un peu partout dans les universités à travers tout le pays ont été enregistrés suite au décès de Mouhamadou Fallou Sène étudiant à l’Ugb qui demandait sa bourse le même jour. Selon le commandant de la légion Nord, Papa Souleymane Cissé, le commandant d’unité a utilisé son arme pour protéger ses troupes. 

« C’est suite à une réquisition du recteur de l’Ugb, demandant à la gendarmerie d’assurer la sécurité des restaurants du Crous après avoir été informé que les étudiants avaient décidé d’exécuter leur mot d’ordre de journée sans ticket, qu’un escadron de la gendarmerie s’est rendu dans l’enceinte de l’université à 6 heures 30 du matin (hier), à titre préventif, pour faciliter l’accès des étudiants au restaurant. C’est à 8 heures qui les étudiants sont sortis spontanément au nombre de 3 000, pour encercler l’escadron avec une ferme intention de s’attaquer aux gendarmes », narre Pape Souleymane Cissé.

« Les étudiants ont commencé par des jets de pierre avant de violenter des gendarmes qu’ils ont blessés. C’est alors que le commandant d’unité, qui a cru devoir défendre ses hommes et défendre les terrains dont il a la responsabilité, a, après des sommations, usé de son arme pour dégager ses troupes et c’est ainsi qu’il a réussi à se replier en dehors de l’université. Par la suite, en coordination avec les services de santé de l’université, l’antenne médicale de la gendarmerie a réussi à évacuer tous les blessés“, relate toujours le commandant de la légion Nord.

A en croire ses propos, “le bilan faisait état à 9 heures (hier), de 18 gendarmes blessés, deux étudiants et un corps sans vie d’un étudiant du nom de Mouhamadou Fallou Sène. Ces incidents sont très regrettables et la gendarmerie, force républicaine, restera aux côtés des populations en particulier des étudiants, qui sont leurs fils et leurs frères ».

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

SUNU FACEBOOK

LES + LUS AUJOURD'HUI