Application SeneNews

200.000 Fcfa envoyés, paiement du loyer… Ce qu’ont dit Cheikh Yerim Seck et la « femme engrossée » face aux enquêteurs

0

200.000 Fcfa envoyés, paiement du loyer… Ce qu’ont dit Cheikh Yerim Seck et la « femme engrossée » face aux enquêteurs
Placé sous contrôle judiciaire il y a seulement quelques jours pour diffusion de fausses nouvelles dans l’affaire Batiplus, Cheikh Yerim Seck est cette fois-ci cité sur une affaire d’avortement présumé.

Placé sous contrôle judiciaire il y a seulement quelques jours pour diffusion de fausses nouvelles dans l’affaire Batiplus, Cheikh Yerim Seck est cette fois-ci cité sur une affaire d’avortement présumé.

Interrogée pendant plusieurs heures par la Section des recherches, N. Thiam (la femme présumée engrossée par Cheikh Yerim), qui est âgée de 29 ans contrairement à ceux qui disaient qu’elle était mineure, a affirmé être tombé enceinte du journaliste. De plus, elle jure que Cheikh Yerim Seck lui a bel et bien envoyé l’argent (200 mille F Cfa envoyé par l’assistante de Cheikh Yerim) pour avorter, il y a plus de dix jours.

Cependant, Cheikh Yerim Seck nie avoir participé à cette sordide affaire d’avortement. Très serein, note « Libé », le journaliste a fait savoir aux enquêteurs qu’il a envoyé l’argent à N. Thiam pour l’aider à payer son loyer.

A la fin de leur audition, seul Cheikh Yerim Seck a été libéré sur convocation et doit repasser ce mardi à la Section de Recherches.

→ A LIRE AUSSI : Cheikh Yérim Seck nié avoir engrossé Ngoné Thiam (photos)

→ A LIRE AUSSI : Le calvaire de Mame Faty Gueye, une ado de 15 ans enlevée à bord d’un véhicule à Touba

→ A LIRE AUSSI : Nécrologie : Triste nouvelle, le Khalif de Touba Sanokho n’est plus (photos)