0

Les germes d’un mercredi de tous les dangers sont déjà plantés avec les appels à la résistance lancés par Barthélemy Dias et ses soutiens. Dans une interview accordée à L’Observateur, l’ancien Premier ministre, Mimi Touré invite les acteurs à extirper la politique de ce procès en appel.

« Le sieur en question (Barthélemy Dias) doit se présenter à l’audience en Appel dans le procès sur la mort de Ndiaga Diouf. C’est une audience qui devait se tenir le 07 juillet qui a été reportée au 10 novembre. Le 07 juillet, aucun candidat n’était connu », précise-t-elle.

Avant d’ajouter: « il ne faut pas chercher matière à soulever une tension politique sur cette affaire, à deux mois des Locales. L’opposition divisée ne chercherait-elle pas un point de ralliement commun, à défaut d’avoir pu avoir des listes communes ? Est-ce l’expression de la peur de perdre les élections à venir ? », s’interroge-t-elle.

« Les Sénégalais aspirent à la quiétude et les jeunes doivent refuser d’être des instruments entre les mains des politiciens dont les enfants d’ailleurs restent tranquillement chez eux quand il y a des troubles », martèle Mimi.