Application SeneNews

Affaire Adji Sarr : En attendant la confrontation, Ousmane Sonko pose deux actes forts

0

Le procureur général de la Cour d’Appel de Dakar vient d’hériter un gros dossier en lien direct avec l’affaire Adji Sarr. Après avoir longuement encaissé les coups bas et les insultes en tous genres de l’avocat de la masseuse -qui l’accuse de viol depuis bientôt deux ans-, le leader de Pastef a décidé de demander des comptes à Me El Hadji Diouf. Et, ce sont deux plaintes qu’il a déposées sur la table de Ousmane Diagne pour demander des sanctions contre l’avocat.

Le procureur général est appelé, dans les jours à venir, à statuer sur deux plaintes qui ont été déposées sur sa table par Me Bamba Cissé et compagnie pour le compte de leur client, Ousmane Sonko. A en croire des informations exclusives relayées par Kéwoulo, le leader de Pastef a saisi le procureur général de la Cour d’Appel de Dakar, Ousmane Diagne, de deux plaintes au pénal. « Après avoir trop longtemps subi les insultes ethnicistes, à caractère religieux et autres de la part de Me Elhadji Diouf, Ousmane Sonko a décidé d’ester en justice. Pour cela, il a copié sur clé USB toutes les sorties médiatiques de l’avocat. Et, il a fait remettre tous ces éléments à ses avocats qui ont tout déposé sur la table du procureur général », a fait savoir une source judiciaire.

Si cette procédure pénale survit au coup de coude Macky Sall, -puisque c’est le président lui même qui a fait savoir que c’est lui qui met le coude sur certains dossiers-, on va se diriger vers la destitution de Me El’hadji Diouf. En plus de cette procédure pénale qui vise les injures publiques et les diffamations dont Ousmane Sonko se dit victime, le leader de Pastef a décidé de se servir de l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris qui a reconnu l’avocat sénégalais coupable d’agression sexuelle à l’encontre d’une jeune fille, à l’hôtel Méridien Porte Maillot, à Paris pour le faire bannir du barreaux du Sénégal. Pour rappel, Me El Hadji Diouf a été condamné en mars 2012 à 6 mois avec sursis, par le tribunal correctionnel de Paris, àpour avoir agressé sexuellement une jeune femme majeure, à Paris en mars 2012″.

Au cours de ce procès, Me El’hadji Diouf avait reconnu les fait mais avait fait savoir que la plaignante était consentante. Et cette dernière qui était défendue par Me Thibault de Montbrial, un ténor du barreau parisien, avait dénoncé “une tentative de viol” là où le leader du PTT (Parti du Travail) parlait de complot ourdi par Me Abdoulaye Wade, l’ancien président de la République du Sénégal. Lors de ce procès tenu à huis clos devant la 10eme chambre du tribunal correctionnel de Paris, le Procureur de la République avait requis dix mois prison avec sursis. Et depuis lors, Me Elhadji Diouf, revenu au Sénégal, traine ce honteux passé comme une épée de Damocles sur sa tête. C’est cette décision judiciaire que Ousmane Sonko veut exhumer pour demander la radiation pure et simple de Me El’hadji Diouf du barreau du Sénégal. “Cet homme est la honte du barreau du Sénégal” croit le leader de Pastef.

→ A LIRE AUSSI : Dernière minute : La date du face à face Adji sarr-Sonko fixée

→ A LIRE AUSSI : Pastef : Ousmane Sonko enregistre une recrue de taille

→ A LIRE AUSSI : Sénégal vs Angleterre – Le rap de Bamba Dieng : « Meuno si mane touss ni toubab bi ak Cheikh Ahmadou Bamba » (vidéo)