Application SeneNews

Affaire de « Niarel »: Un homme se suicide à cause de sa « Awo »

0

Cheikh Faye, tailleur de profession, habitant à Yeumbeul Bène Baraque, s’est donné la mort par pendaison à cause d’une histoire de seconde épouse « Niarel ». C’est lorsqu’il a en informé sa première femme de sa décision, que son cauchemar a débuté.

Décision de prendre « Niarel »
Cheikh, marié et père de trois (3) enfants, avait pris la décision de prendre une seconde épouse, vendredi 6 septembre, avec une fille, habitant à Touba, qu’il a rencontrée. Un jour, rentré chez lui, il en a informé tous les membres de sa famille de sa décision de prendre une seconde épouse.

Refus catégorique de sa « Awo »
Une décision qui a rendu sa femme très en colère. Cette dernière s’est disputée avec lui, rappelant qui’ils vivent toujours sous le toit de ses parents ( famille de Cheikh). Et qu’il devait songer plutôt à construire une maison, s’occuper de ses enfants. » Tu ne te soucies point du bien-être de la famille. Comment peux-tu songer à prendre une deuxième épouse, alors que tu n’as pas encore les moyens et que tu vis toujours au domicile de tes parents ? Tu ferais mieux de te préoccuper de l’avenir de tes trois enfants, mais surtout penser à acquérir un toit pour eux au lieu de convoler en secondes noces », a-t-elle lancé. Entendant ces propos, Cheikh s’est aussitôt retranché dans son coin, sans doute touché au plus profond de lui.

Suicide
Ayant bien mûri son plan, le tailleur s’est levé à 05h du matin, quittant la chambre conjugale. Il entre dans une pièce et se pend à l’aide d’un câble électrique. C’est un de ses neveux, qui par hasard, passait dans cette pièce, qui l’a découvert, puis a hurlé.

Enquête et autopsie
Informé, les forces de l’ordre du commissariat de Yeumbeul sont venus constater les faits et ont ouvert une enquête. Il en est de même des sapeurs-pompiers, qui ont transporté sa dépouille pour autopsie. Cette dernière confirme la thèse du décès par asphyxie mécanique suite à une pendaison.

Face aux enquêteurs, sa femme, inconsolable, dit regretter ses propos et qu’elle ne voulait que lui » faire revenir à la raison pour qu’il s’occupe de sa famille et abandonne son projet de « niarel ». Une version contredite par certains témoins, qui déclarent que cette femme l’a incité au suicide avec ses propos désobligeants.

→ A LIRE AUSSI : Présentation de condoléance: Macky et Youssou Ndour au domicile d’Ahmet Amar

→ A LIRE AUSSI : Nécrologie – La fille ainée du dernier “Bour Sine” rend l’âme à 100 ans

→ A LIRE AUSSI : Accusé de viol sur une élève de 13 ans, les aveux glaçants de l’enseignant : «Elle m’a provoqué et j’ai cédé»