Aïda Samb, chanteuse : «J’ai d’énormes regrets… Ce qui m’affecte le plus…»

0

Ces derniers temps, elle a été rudement éprouvée par la vie… Après la perte de son père en juin dernier, elle a perdu sa mère, un mois plus tard. Deux décès qui ont obligé la chanteuse à se mettre en retrait de la scène. Entre-temps, Aïda Samb a trouvé chaussure à son pied. Aujourd’hui, elle s’est remise en selle avec un nouveau single qui, en moins de 24 heures, est devenu numéro 1 des tendances. Autant d’événements qu’elle aborde face à L’Obs…

Aïda a signé son retour sur la scène après quelques mois d’absence, avec le single «Dieukeur sama». En seulement 24H, il est devenu numéro 1 des tendances. Vous attendiez-vous à ce schéma ?
Effectivement, je peux dire que cela fait un bail que je n’ai pas été présente sur la scène musicale. Pratiquement depuis novembre dernier, lors de la sortie de mon single «Badola», je me suis faite discrète. Il y a eu entre-temps, beaucoup d’événements qui se sont passés et qui m’ont empêchée de me produire ou de sortir des opus. Aujourd’hui, avec ce nouvel single «Dieukeur sama», je marque, en quelque sorte, mon retour. Je suis heureuse de constater l’accueil que les Sénégalais lui ont réservé. A chaque fois que je prépare un morceau, je me donne à fond afin qu’il puisse satisfaire les mélomanes. Du coup, je m’attends à avoir des retours positifs en tant qu’artiste. Pour ce coup-ci, j’espérais que les Sénégalais aller l’apprécier et cela a été le cas, et même au-delà de mes espérances.

Chacune de vos sorties est très appréciée, qu’est-ce que cela vous fait d’être autant adulée par le public ?
Tout ce que je fais, je le fais avec le cœur. Je pense que c’est ce qui explique l’engouement du public. Cela paye forcément. Ce qui vient du cœur, touche naturellement les cœurs. Même dans mes relations avec mes semblables, je raisonne ainsi. Je ne fais pas dans la demi-mesure.

«Mon prochain album est prêt, mais…»

Combien de temps vous a-t-il fallu pour réaliser ce morceau ?
Il est prêt depuis longtemps ainsi que d’autres morceaux. Nous attendions juste le moment opportun pour le mettre sur le marché, puisque j’avais un peu mis en stand-by la musique, compte tenu des événements récents qui sont intervenus dans ma vie.

On peut donc dire que ce single est en prélude à votre prochain album. Si oui, à quand sa sortie dans les bacs ?
Nous sommes actuellement en pleine réflexion sur la stratégie à adopter. L’album est fin prêt, mais avec mon label «Prince Arts», nous ne savons pas si nous allons le sortir très bientôt, intégralement ou en faire plusieurs jets. C’est-à-dire, mettre dans les bacs des singles un à un. Vous savez, les albums représentent un gros investissement, malgré tout, ils ne se vendent plus. C’est partout pareil. C’est plus rentable de sortir un morceau, le laisser faire son chemin et en assurer la promotion. Pour le moment, ce n’est pas encore clair mais, une chose est sûre, l’album est fini. Si nous le décidions, il pourrait sortir demain.