Application SeneNews

Arabie Saoudite : Une kényane forcée d’allaiter les chiens de son patron (photos)

0

Une mère kényane, qui avait eu un bébé deux mois auparavant avant de voyager sur l’Arabie Saoudite, fait des révélations choquantes. Elle affirme que son employeur saoudien l’a forcé d’allaiter ses chiots, lorsqu’ils ont réalisé qu’elle pouvait allaiter

 

La mère kenyane avait laissé sa famille au pays et était partie travailler en Arabie saoudite, lorsqu’elle a été victime de cet incident affligeant.

Francis Atwoli, secrétaire général de l’Organisation centrale des syndicats du Kenya (COTU), a appelé le gouvernement du président William Ruto à interdire les agences de placement qui supervisent la migration des travailleurs kenyans vers l’Arabie saoudite.
Arabie Saoudite / Une kényane forcée d'allaiter les chiens de son patron qui filmait la scène
« Elle a laissé son mari et ses enfants au Kenya deux mois après avoir accouché », a déclaré Atwoli à NTV alors qu’il diffusait une vidéo de la femme présumée en détresse qui allaitait.

« Quand ils ont réalisé qu’elle pouvait allaiter, l’employeur lui a donné un travail d’allaitement des chiots » . Le patron de la COTU a appelé à la diplomatie intergouvernementale pour faire face au sort des Kényans en Arabie saoudite et dans d’autres pays du Golfe.

« C’est de l’esclavage indirect, je veux faire appel à notre gouvernement pour qu’il agisse comme l’a fait le gouvernement du président Kibaki sous Phylis Kandie.

« Elle a interdit toutes les agences d’emploi au Kenya. Que cette question soit géré de gouvernement à gouvernement.  Laissons le Kenya négocier avec l’Arabie saoudite sur les termes et conditions de service… afin que notre peuple puisse avoir des emplois décents et non un travail d’allaitement de chiens », a-t-il déclaré.

Atwoli a déclaré que les actions inhumaines observées en Arabie saoudite privent les Kényans de leur dignité et de leur respect.

Arabie Saoudite / Une kényane forcée d'allaiter les chiens de son patron qui filmait la scène

« Cela nous prive de notre propre citoyenneté en tant que Kenyans originaires d’un pays libre et indépendant », a ajouté Atwoli.

 

 

Atwoli dit qu’il vaudrait mieux que les Kenyans restent tels qu’ils sont au lieu de perdre leur dignité.

Il a qualifié ces actions d’esclavage indirect.

Notre source Citizen Digital explique n’avoir pas pu vérifier de manière indépendante l’authenticité de la vidéo en possession du patron du COTU, mais qu’elle fait le tour des plateformes de médias sociaux.

→ A LIRE AUSSI : Comment les médecins de l’armée sénégalaise ont sauvé Dadis Camara de la mort

→ A LIRE AUSSI : Vidéos p0rn0s : Kocc traîné devant le procureur et la Dse

→ A LIRE AUSSI : Meurtre du muezzin à Pire : Gros rebondissement dans l’enquête !