Application SeneNews

Drame de Sikilo : Les deux propriétaires des bus se confessent !

0

Après le drame de Sikilo, les propriétaires des deux véhicules impliqués dans l’accident, Birame Tine et Moussa Sow, ont été présentés hier vendredi devant le Procureur du Tribunal de grande instance de Kaolack. Ils ont été placés en détention.

D’après L’Observateur, il a été retenu contre les deux mis en cause, les griefs de mise en danger à la vie d’autrui et une suite de contreventions aux dispositions du Code de la route et de défaut d’assurance. Selon toujours nos sources, les deux propriétaires des bus mis aux arrêts ont été enfoncés par des victimes de l’accident, dont certaines ont été interrogées à titre de parties civiles.

Ces «miraculés» ont révélé en chœur que les bus roulaient à vive allure. D’ailleurs, l’un d’eux a dénoncé le «manque de professionnalisme notoire du chauffeur en partance pour Dakar». D’après ses déclarations, «lorsque la roue avant gauche a éclaté, le chauffeur a automatiquement perdu le contrôle de son volant et le bus a dérapé du fait de l’excès de vitesse». Cette déclaration a été confirmée par un autre passager qui a soutenu lui aussi avoir remarqué que les autres roues du véhicule en question étaient usées…

Confessions et excuses

Interrogés sur les griefs gravissimes à eux reprochés, les deux transporteurs les ont avoués partiellement à l’enquête préliminaire. Birame Tine, accusé d’avoir exposé la vie d’autrui et d’enfreindre les dispositions du Code de la route, s’est défendu vaillamment.

Flanqué de son avocat, Me Abdy Nar Ndiaye, B. Tine a confié: «Mon véhicule était en règle. Je disposais d’une assurance en cours de validité. Elle m’a été dé livrée par la compagnie « Salama Assurance ». Ma Carte grise aussi était valable, les services compétents de l’Etat l’ont d’ailleurs signée. J’avais confié mon véhicule au défunt Samba Ndiaye qui était un chauffeur professionnel, titulaire d’un permis qui l’autorise à conduire des véhicules de transport en commun. En effet, j’ai relevé la preuve de légèretés avec des modifications de mon véhicule (Versailles et porte-bagage), je demande pardon. Je suis conscient du drame que mon véhicule a causé. », a confessé B. Tine.

Son camarade transporteur, Moussa Sow, poursuivi pour défaut d’assurance s’est aussi défendu. Après bouclage de l’enquête préliminaire, les deux mis en cause ont été déférés hier au parquet de Kaolack.

Au sortir de leur face-à-face avec le maître des poursuites, leur dossier a été corsé. Ils ont été inculpés respectivement pour mise en danger de la vie d’autrui et diverses autres contraventions aux dispositions du Code de la route, relative à la réception, à l’homologation, à l’immatriculation, aux pneumatiques et de défaut de souscription à la police d’assurance. Ils seront jugés mercredi prochain.

→ A LIRE AUSSI : Accident de Kaffrine : Sikilo, les «djinns», la mort du chef de village et les accidents

→ A LIRE AUSSI : Drame de Sikilo : Les propriétaires des deux bus arrêtés, voici la raison !

→ A LIRE AUSSI : Tragique accident : L’horreur racontée par les habitants de Sikilo réveillés par le bruit du choc, « certains étaient coincés entre… »