Gaston à Sonko : “S’il a une condamnation à exiger il n’a qu’à le faire pour le dossier Adji Sarr”

0

Ousmane Sonko, après Khalifa Sall, aura sans tardé, demandé au Président Macky Sall de condamner dans les 24 heures les propos de Gaston Mbengue par le biais d’un court texte partagé dans ses différentes plateformes numériques.

Dans la même foulée, après sa sortie d’hier, Gaston Mbengue répond à Ousmane qu’il demande aussi, “d’exiger” la même chose dans le dossier Adji Sarr. “S’il a une condamnation à exiger, il n’a qu’à le faire pour le dossier Adji Sarr”, a indiqué Gaston Mbengue dans sa réplique à Ousmane Sonko.

“Dans ce pays, on a entendu pire de la bouche de ces gens et personne pourtant ne dit rien pendant que moi, je demande à tout le monde de ne pas bruler ce pays en prévenant des risques qui nous menacent”, rappelle Gaston Mbengue le Don King de l’arène, dans un texte qu’il nous a partagé.

“Je voudrais bien que l’on me dise quelle valeur, ceux-là, qui s’agitent, donnent aux propos de Sonko quand il a demandé que soit fusillé les anciens Chef d’Etat. Quelle valeur donnent-ils à ses propos quand, à Ziguinchor, il a envoyé un message aux parents des militants de Doudou KA, en leur disant que lorsqu’ils les prendront en Casamance ils rentreront en morceaux à Dakar ? Que fait-on des propos de Barthélémy Dias qui a insulté les mamans de policiers et gendarmes dans l’exercice de leurs fonciers ? Que fait-on des insultes d’Assane Diouf au Khalife Généraux, des propos d’Iran Ndaw sur le Khalife de Tivaouane. Que Khalifa Sall s’explique pour ce qui le concerne sur la mort des 6 policiers en 1986…”, a rappelé Gaston Mbengue ses détracteurs.