Application SeneNews

Kaolack : Le jour où l’imam Ndao a sauvé l’Etat

0

L’imam Alioune Ndao est décédé mardi dernier. Ses pairs de la Ligue des imams et oulémas du Sénégal saluent la mémoire d’un «amoureux de la religion musulmane», un prêcheur attaché à la charia et un homme généreux.

Mame Makhtar de Jamra a insisté sur ce dernier trait de caractère du disparu en se rappelant un généreux cadeau que le religieux de Kaolack avait fait à l’éducation nationale. «Lorsque l’Etat était confronté à des problèmes d’espace pour construire une école dans la localité de Ngagne Extension, qui se trouve dans la région de Kaolack, il a été secouru par l’imam Ndao», rembobine le président de Jamra.

Mame Makhtar Guèye poursuit : «Il avait amputé 10 000 hectares de son patrimoine foncier pour les besoins de l’école française. Comment peut-on accuser ce saint homme d’être en phase avec des terroristes ?»

→ A LIRE AUSSI : Kédougou : Un lion sème la peur

→ A LIRE AUSSI : « Ce qui cause les fortes pluies », le chef du service climatologie de l’ANACIM explique !

→ A LIRE AUSSI : « Bouniou Diougué Magal, Damay Kharat Guéth Gui», Kounkandé en feu