Les révélations de Coura, rescapée et seule femme de la pirogue échouée aux Almadies, raconte

0

Dans la nuit du 25 au 26 octobre dernier, à 5 kilomètres au large de Dakar, le patrouilleur «Sangomar » et la vedette de la Guardia civil espagnole ont procédé effectivement à l’interception d’une embarcation en partance pour l’Espagne. Dans sa manœuvre pour éviter son arraisonnement, la pirogue s’est renversée, après une collision avec le patrouilleur «Sangomar». Le choc a eu lieu au large des Almadies, vers 3 heures 30 du matin.

Après ce drame qui a fait plusieurs morts, le journal Libération a pris connaissance des dépositions, sur procès-verbal, des 39 rescapés de ce chavirement. Parmi eux, une femme, du nom de Coura S. Seule femme du groupe, célibataire sans enfant née en 1995 et demeurant à Cayar, elle raconte avoir remis à un passeur 300.000 Fcfa pour faire partie du voyage. « J’ai sauté sur l’occasion parce que nous étions confrontés à une situation très difficile à Cayar. Nous avons embarqué vers 1 heure du matin à la plage de Soumbédioune en direction de l’Espagne« , dit-elle.

« Nous étions environ 70 passagers. Je ne connais pas le nombre de rescapés mais je sais que le nombre de disparus est élevé par rapport au groupe qui est dans les locaux (…). Lorsque la pirogue a été percutée par le bateau de la Marine, elle s’est renversée et nous sommes tombés dans l’eau. Mon frère Moussa S. a nagé vers moi pour m’aider à sortir ma tête de l’eau. Il m’a donné ensuite un bidon vide afin de pouvoir rester hors de l’eau. J’ai pu difficilement embarquer dans le navire espagnol », a-t-elle raconté aux policiers.

→ A LIRE AUSSI : PDS : Me Abdoulaye Wade exclut un cadre du parti

→ A LIRE AUSSI : Mimi fait une annonce importante déclaration

→ A LIRE AUSSI : Ce qui se passe dans les pirogues Barça-Barsak ( Âmes sensibles s’abstenir)