Maltraitée, cette domestique vilipende sa patronne : « Douma agne tant que paré wouma…Douma diam »

0

Certaines domestiques vivent le calvaire dans les maisons de leurs employés. Cette femme en fait partie. Sans décliner son identité, elle exprime sa douleur et ses mauvaises conditions de vie de bonne à tout faire.

« Nous ne sommes pas des esclaves. Etre femme de ménage ne donne pas aux patronnes le droit de nous maltraiter. Figurez-vous que je ne mange non seulement pas à ma faim, mais on ne me pardonne rien du tout… », tonne-t-elle.

→ A LIRE AUSSI : Effondrement d’un Bâtiment à la Médina : Cet homme perd la vie en voulant sauver Rokhaya

→ A LIRE AUSSI : « Activités pluvio-orageuses » : Ce que prévoit l’Anacim !

→ A LIRE AUSSI : Kaolack : Le cortège de Ousmane Sonko attaqué, un des gardes rapprochés blessé