Mbour – meurtre de Rama Camara : son copain et son ex-copain « libérés », son marabout toujours aux arrêts

0

L’enquête sur la mort de la commerçante de 26 ans Rama Camara tuée à Mbour avance à grands pas. Les deux des mis en cause, à savoir le copain et l’ex-copain de la défunte, ont été libérés sur convocation. Ce qui n’est pas le cas de son marabout qui l’a vue pour la dernière fois. En effet, une semaine après le drame Sadibou Massaly, le copain de la défunte Rama Camara, Bathie Diao, son ex-copain ainsi que son marabout, Amadou, ont été arrêtés.

D’après « L’Observateur », Sadibou Massaly, le et Bathie Diao, sont tous les deux libres depuis le jeudi 3 février 2022, quelques instants seulement avant l’inhumation de la défunte commerçante. Par ailleurs, son marabout Amadou, est toujours en détention dans les locaux du commissariat de police de Saly. Il est ressorti de leurs différentes auditions que le marabout, Amadou chez qui Rama Camara prenait son bain mystique, la nuit de sa mort, est jusqu’ici la dernière personne à avoir vu et parlé à la défunte.

Sous prétexte que le véhicule de Khalifa, le chauffeur du marabout qui le déposait habituellement à son domicile à Grand Mbour, est tombé en panne. S’agissant de Sadibou Massaly, le copain de la jeune commerçante qui l’avait accompagnée chez le marabout Amadou à Saly Bambara, le jour de sa mort, aux environs de 22 heures, les premiers éléments de l’enquête renseignent qu’après son départ du domicile du marabout, il ne l’a plus jamais revue. Et pour ce qui est de son ex copain, Bathie Diao, même s’il a récemment eu des problèmes avec son rival, Sadibou Massaly à cause de Rama Camara, il a été établi qu’il n’a pas rencontré encore moins parlé au téléphone avec la défunte. Ce qui n’est point le cas de son marabout, Amadou, dont certaines indiscrétions indiquent qu’il reste cependant cohérent dans ses propos. Car n’ayant en aucun moment l’obligation de conduire ou de chercher un véhicule devant transporter la défunte qui est majeure, après chaque bain mystique.

Cependant, même s’ils sont pour le moment libres, le copain et l’ex-copain de Rama Camara ne sont pas pour autant écartés de la piste des enquêteurs. D’ailleurs, il leur est interdit de sortir de la ville de Mbour. La dépouille de la jeune commerçante de 26 ans présente plusieurs blessures. En plus de sa tête fracassée, la nuque de la défunte présente également une grande plaie ouverte, causée, selon les blouses blanches, par une arme blanche (une machette). Rama Camara a aussi reçu plusieurs coups de cette arme blanche un peu partout sur son corps.

pressafrik