Application SeneNews

Organisation CAN 2025 : La CAF a pris sa décision pour le Sénégal

0

Vendredi dernier, la Confédération africaine de football a décidé de retirer officiellement l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2025 à la Guinée. La raison, c’est le retard dans les travaux pour la compétition. Dans la foulée, Patrice Motsepe a demandé à tous les pays africains de candidater et le Sénégal compte jouer sa chance. Mais le pays de la Téranga risque de ne pas faire le poids face aux autres pays africains.

En effet, d’après les informations exclusives de SeneNews recueillies auprès d’une source proche de la CAF, le Sénégal n’a pas les faveurs de l’instance. En effet, le Sénégal pourrait avoir beaucoup de mal à passer devant certains pays de football du continent. En effet, selon notre informateur, les délais avant 2025 sont très courts et le Sénégal, qui ne compte actuellement qu’un seul stade de standing mondial en plus du stade Lat Dior de Thiès, pourrait ne pas finir ses travaux à temps pour la CAN 2025 s’il est choisi.

D’ailleurs, il serait incohérent pour la CAF, nous dit notre source, de retirer l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée pour retard de travaux pour la donner à un pays qui, lui aussi, a peu d’infrastructures en norme et qui devrait se lancer dans les travaux.

Lors de son allocution, Patrice Motsepe avait déclaré qu’il n’y aura aucun favoritisme et visiblement, le Sénégal semble donc désavantagé pour l’organisation de la CAN 2025. La candidature sénégalaise, qui n’est pas encore arrivée (il faut le préciser), serait clairement en bas de liste face à des pays déjà prêts en infrastructures (stade, terrain d’entraînement, etc.) que le Sénégal comme le Maroc, l’Algérie, l’Afrique du Sud et bien d’autres.

→ A LIRE AUSSI : La fille de Fatoumata N’diaye Tampi vilipende sa mère : « wowal say avocats foum yam nekh, worouma baham yama diour » »

→ A LIRE AUSSI : Triste nouvelle en France : Un joueur sénégalais décède suite à une crise cardiaque

→ A LIRE AUSSI : Quand Sonko sermonne la jeunesse « Tok Rek Di Nane Ataya… »