(Vidéo) «Espionnage» : Ousmane Sonko, le policier et le téléphone confisqué

0

Le leader du Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko est encore «victime d’espionnage». Ce samedi 6 novembre, alors qu’il était en route pour le point de presse organisé par les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) après les rejets de plusieurs de leurs listes déposées en perspective des élections locales du 23 janvier 2022, ses gardes du corps ont interpellé un «policier en civil» avant de confisquer son téléphone portable. Car, selon eux, «l’agent de police» espionnait le président de Pastef Ousmane Sonko.

Après quelques échanges, «l’espion» est conduit à la Gendarmerie de la Foire d’après toujours Ousmane Sonko dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Soumis à un interrogatoire, le limier aurait déclaré qu’il est un agent de la police de Dieuppeul. Sur ce, l’ancien inspecteur des Impôts est revenu sur le matériel d’espionnage dans un véhicule de la police retrouvé à quelques encablures de chez lui. Dans cette vidéo ci-dessous, Sonko apporte des éclairages et sonne l’alerte.