Application SeneNews

Violée par son copain, la fillette de 12 ans fait une fausse déposition pour le protéger

0

N’eût été la persévérance et la ténacité des éléments du commissariat central de Kaolack, le viol commis sur une fillette de 12 ans serait impuni ! Agressée sexuellement par son petit ami, elle n’a pas voulu dénoncer celui-ci. Mais l’enquête rondement menée par les enquêteurs, a permis de faire tomber le présumé violeur selon des sources de Seneweb. Récit.

Une rocambolesque affaire de mœurs suscite moult commentaires à Boustane ! Une élève, âgée seulement de douze ans, a été abusée sexuellement par son petit ami de 20 ans. Néanmoins, la victime a raconté un récit préfabriqué pour protéger son partenaire.

Accusé à tort de viol, M.T a échappé à la prison grâce à la ténacité des policiers de Kaolack

Le père de la fillette a déposé une plainte sur la table du chef de service du commissariat central de Kaolack. Dans sa déposition, O.N a confié que sa fille a été interceptée sur le chemin de l’école puis violée dans un domicile, par un inconnu devenu plus tard, M.T.

Convoqué puis entendu, le premier suspect a nié catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. Il sera, d’ailleurs, disculpé par les éléments de l’enquête.

Les policiers ont, après cela, effectué une descente sur « les lieux du crime ». Les enquêteurs, rompus à la tâche, ont constaté qu’il est impossible de violer une personne, en plein jour , dans ledit domicile. La devanture de cette concession est fréquentée par des jeunes du quartier.

Les témoignages recueillis auprès du voisinage, ont permis aux limiers d’orienter l’enquête vers le petit ami de la victime. Une dame a confié sur procès-verbal, avoir aperçu, le jour des faits, les deux tourtereaux au moment où ils sortaient d’une maison. Et d’autres témoins ont révélé que B.N et sa dulcinée se donnaient rendez-vous dans une chambre.

Munis de ces informations, les policiers ont mis aux arrêts l’ouvrier âgé de 20 ans. Soumis à un interrogatoire, celui-ci a nié avoir entretenu des rapports sexuels avec sa petite amie.

La fillette de 12 ans avoue avoir menti pour protéger son petit ami  » violeur »

Lors du second interrogatoire, la victime finit par révéler la vraie identité du violeur. La fillette de 12 ans avoue avoir menti pour protéger son copain B.N selon des sources de Seneweb.

Mis devant le fait accompli, l’ouvrier de 20 ans craque, lui aussi, lors de son deuxième interrogatoire. Ainsi il a été placé en garde à vue pour détournement de mineure suivi de viol.

Au terme de l’enquête rondement menée par les policiers du commissariat central de Kaolack, le présumé violeur a été présenté au procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance du Saloum.

→ A LIRE AUSSI : Mercato : Thomas Tuchel aurait choisi son futur club

→ A LIRE AUSSI : Direct/Live – Arrestation de Nit Doff, 3e mandat, affaire Adji Sarr – Sonko : Les vérités crues de Kilifeu (vidéo)

→ A LIRE AUSSI : Linguère : Voici la vidéo où le tiktokeur Samba Ka serait pris en flagrant délit de vol (vidéo)