Urgent – Italie : Brûlé vif, un Sénégalais meurt carbonisé dans un ghetto

0

Drame au Bidonville de Rogo Borgo Mezzanone. Un Sénégalais brûlé vif dans un incendie. Le mouvement Intersos, encore en colère remet au goût du jour la régularisation de tous les sans-papiers pour qu’ils vivent dignement dans des logements avec confort.

Mort carbonisé dans un ghetto

Ben Ali Mohamed, dit Bayfall, un Sénégalais de 37 ans, est brûlé vif dans l’incendie survenu, ce vendredi,  à 6 heures ce matin dans le ghetto de Borgo Mezzanone, rapporte agensir.it, visité par Senego. Là où vivait le défunt après avoir travaillé en campagne dans plusieurs régions d’Italie, dont Rosarno.

Le corps du migrant, qui est venu en Italie pour avoir un meilleur avenir, a été retrouvé carbonisé.

“Aujourd’hui, un autre travailleur a perdu la vie, contraint de vivre dans un ghetto  par l’hypocrisie des choix politiques qui ne reconnaissent toujours pas le droit des gens à exister et les obligent à l’invisibilité”.

Le coordinateur médical d’Intersos…

Dans l’ancien aéroport de Borgo Mezzanone, depuis le début du projet Intersos, il y a deux ans, il y a eu 8 incendies, et Bayefall est la quatrième personne à mourir pour cela. En plus du Grand Ghetto en décembre 2019, il y a eu un grand incendie, heureusement sans morts ni blessés graves.

…Dans tous ses états

Pour Vérone, “il est impératif de surmonter les ghettos, et pour ce faire, nous avons besoin, comme l’a proposé en septembre le Réseau de proximité Capitanata, d’alternatives qui répondent à la nécessité de reconnaître les droits fondamentaux.

Il s’agit, selon lui, de régulariser toutes les personnes en Italie, de donner travail en sécurité et dans le respect des droits du travailleur, un logement en dur, qui permet de vivre dignement.

Pour éviter un autre drame, la garantie de ces droits essentiels s’impose

“La mort de Bayefall, conclut le coordinateur médical d’Intersos, n’est pas une fatalité, mais la conséquence de l’état actuel des choses. Pour ne pas être obligé d’allonger cette longue liste de morts et de souffrances, la garantie de ces droits essentiels est le seul moyen”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.