Adji Sarr : «J’ai déménagé parce que j’ai peur

0

Le journaliste Babacar Touré révélait, récemment, que la masseuse qui accuse Ousmane Sonko de viols répétés avait fugué du domicile de son hébergeur.

Mais, Adji Sarr ne parle pas de « fugue » mais de « déménagement ». Reprise par Les Échos, elle confirme ne plus habiter dans son ancien quartier. «J’ai déménagé et je crois avoir ce droit», reconnaît-elle.

Adji Sarr rembobine : «Je ne peux plus habiter longtemps dans un quartier. J’ai constamment peur d’être reconnue, retrouvée et attaquée par mes détracteurs», explique-t-elle.

Non sans préciser qu’elle n’a jamais habité chez l’avocat Me El Hadji Diouf, mais qu’elle vit avec sa famille.