Affaire des centres de redressement de Kara: Ses 35 talibés libres !

0

Les 35 membres de Kara Sécurity, qui avaient été arrêtés il y a deux ans, ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Ils avaient été arrêtés dans la très polémique affaire des centres de redressement en décembre 2020. Les 35 membres de Kara Sécurité ont bénéficié d’une liberté provisoire. Ils sont tout de même placés sous contrôle judiciaire par le Juge du huitième cabinet, renseigne Vox Populi.

Pour rappel, en décembre 2020, 45 gestionnaires des centres de redressement de «Kara-Sécurité» ont tous été écroués par le juge d’instruction. Dans cette affaire, seul le fils de Baba Diao, Babacar Diao dit Pépé, qui leur avait loué une maison au quartier Zone B, a été placé sous contrôle judiciaire.

IGFM