« Affaire force spéciale » : L’un des conseils de Mamadou Seck retrace le film de son évasion

0

Sa cavale n’aura duré que 15 jours. Le détenu Pape Mamadou Seck a été finalement arrêté à Darou Karim dans la localité de Mbacké, le dimanche 24 juillet. Prés d’un mois après, les enquêteurs chargés de l’enquête ont procédé à la reconstitution des faits. Me Khoureychi Ba, un des avocats de Mamadou Seck a retracé le film de l’évasion de son client.

En effet, explique le conseil du prévenu arrêté dans l’affaire des « forces spéciale », c’est ce mercredi 17 août vers les coups de 22 heures que la reconstitution des faits relatifs à l’évasion de Pape Mamadou Seck a démarré, au Pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec. Ayant participé à cette procédure de l’enquête, Me Khoureyssi Ba a livré quelques détails de cette reconstitution qui a duré 3 heures avec les éléments de la Sûreté urbaine et ceux de la Police Technique et Scientifique. «Basée sur la confrontation des deux versions servies par les parties, elle a commencé par une randonnée pédestre à l’intérieur de l’hôpital déserté tel un champ de ruines, et la promenade s’est poursuivie jusqu’à la pharmacie jouxtant la chancellerie du Royaume-Uni et la morgue de l’Hôpital Principal de Dakar. Fatigué par cette marche qui l’aurait conduit à Sandaga où il a hélé un taxi pour rentrer momentanément à son domicile, Pape Mamadou Seck encore convalescent n’en pouvait plus », a retracé le conseil.

Me Ba de renseigner: «Tous ensemble en cortège surréaliste, le groupe des policiers, des responsables et agents de l’administration pénitentiaire renforcés par les avocats (mon excellent confrère Me Babacar Ndiaye nous ayant rejoints), nous sommes alors retournés au point de départ, l’infirmerie du Pavillon Spécial, pour évaluer cette fois le récit des matons dans les locaux-mêmes de la Maison d’Arrêt et la chambre du détenu aux barreaux sciés ».

Cependant, l’avocat a affirmé que «sous la réserve du secret de l’enquête, l’on peut d’ores et déjà prédire que l’expertise du Lieutenant BÂ et de ses hommes passés maîtres dans l’art de la résolution des enquêtes criminelles les plus ardues de ces dernières années va trancher aisément».

Présumé membre de la «Force spéciale », Pape Mamadou Seck, placé sous mandat de dépôt, a été transféré, sur avis médical, à la maison d’arrêt et de correction (Mac) du Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, le 1er juillet, dernier pour le traitement d’une pathologie sévère. La Direction de l’administration pénitentiaire (Dap) a ainsi révélé que le détenu en aurait profité pour s’enfuir. C’est finalement à Touba qu’il a été arrêté après d’intenses recherches.

→ A LIRE AUSSI : Cité dans une affaire de « goordjiguéne », Amadou de « Sen Petit Gallé » dans de sales draps (vidéo)

→ A LIRE AUSSI : L’un des criminels les plus recherchés d’Europe arrêté à Dakar

→ A LIRE AUSSI : Viols présumés de Benjamin Mendy : Les détails qui glacent le sang