Association de malfaiteurs, escroquerie… : Une mafia siphonne 990 millions de Fcfa à la Sonatel

0

Quatre personnes dont deux agents de la Sonatel et deux commerçants ont été interpellées le 18 mars dernier par la Division spéciale de cybersécurité (DSC) pour un détournement d’un montant de plus de 990 millions de francs CFA. Il s’agit des nommés Ramatoulaye Sy, Martine Stéphanie Bocandé, Saliou Faye et Mohamed Lamine Guèye. Les deux premières sont en poste à la Sonatel Boulevard de la République et les seconds, commerçants au «marché Alizé»

Selon Rewmi, ils sont placés en garde à vue en raison d’indices graves et concordants motivant leur inculpation depuis le 18 mars dernier des suites d’une plainte introduite par la SONATEL. Les faits incriminés remontent depuis 2020. Agents commerciaux à la Sonatel, les nommées Ramatoulaye Sy et son acolyte Martine Stéphanie Bocandé, utilisaient le système d’informations de la Sonatel pour enregistrer des téléphones au moyen de documents falsifiés.

De son côté, Libération dans sa livraison de ce mardi, l’enquête de la Division spéciale de cybersécurité (DSC) indique que sur ce montant, 287 millions 970 mille 800 francs CFA sont passés entre les mains de Ramatoulaye Sy tandis que sa collègue, Martine Stéphanie Bocandé, aurait reçu 149 millions 977 mille 350 francs CFA.
Lors de son interrogatoire, renseigne Libération, Ramatoulaye Sy a reconnu les faits. Elle précise qu’en 2020, avec sa collègue, elles utilisaient le système d’informations de la Sonatel pour enregistrer des téléphones portables haut de gamme au moyen de documents falsifiés notamment de faux Ninea et cachets.

Les appareils en poche, elles les écoulaient auprès des commerçants Saliou Faye et Mohamed Lamine Guèye, établis au «marché Alizé». Elles se partageaient ensuite à parts égales l’argent du forfait.

Les deux filles et leur receleur ont été inculpés pour les faits d’association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et recel.