Application SeneNews

Baba Kâ, présumé meurtrier de « Mouhamed Américain », se tue dans une tentative d’évasion

0

Baba Kâ alias Amadel, présumé meurtrier du jeune Américain, Mouhamed Cissé, tué en janvier 2020, dans une attaque à son domicile à Kahone à Kaolack, est décédé en prison.

Des lourdes conséquences

La victime, emprisonnée à la Mac de Louga, qui tentait de s’évader, a lourdement chuté s’est fracassé la tête sur les carreaux, d’après le récit macabre de L’Observateur.

Après avoir réussi à déjouer la vigilance des gardes, il a escaladé le mur, mais s’est fait repérer au dernier moment. Sommé de redescendre, il refuse et se jette dans le vide la tête en premier se tuant sur le coup.

Une mauvaise idée

Très mal-en-point, il a été hospitalisé à l’infirmerie de la prison avant d’être évacué aux urgences de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye

Rappel

Mohamed Cissé, jeune américain, a été atrocement tué en janvier 2020 dans une attaque à son domicile à Kahone à Kaolack. Après un an de cavale, son présumé meurtrier, B. Kâ alias Amadel, a été arrêté puis déféré au parquet de Louga. Le mis en cause serait impliqué dans plusieurs meurtres, dont celui d’un agent de renseignement de la gendarmerie de Ndindy.

→ A LIRE AUSSI : Parcelles Assainies Unité 4 : Triste fin pour Seydou, retrouvé pendu dans sa chambre, mais la thèse du suicide écartée

→ A LIRE AUSSI : Rappel à Dieu du journaliste Jean Maïssa DIOP

→ A LIRE AUSSI : Le monde du football en deuil : La maladie de Charcot, qui a terrassé Pape Bouba Diop, fait une nouvelle victime